James Bort | Photographer & Filmmaker header image 1

Archive for septembre, 2009

La métamorphose

septembre 30th, 2009 | Category: Women

phi diem, james bort

Phi Diem



J’aime beaucoup cette photo de Phi Diem, prise un dimanche matin nuageux, le titre de métamorphose lui convient parfaitement. En regardant cette silhouette, je ne peux m’empêcher de penser à un étrange insecte venu d’une forêt lointaine. Cet insecte en pleine mutation pourrait aussi être celui de Kafka, dont ses livres enflammèrent mon imagination et furent le sujet de nombreux de mes dessins et tableaux, il y a bien longtemps.
J’aime aussi le couple de « vieux » habillés de couleurs flashy qui s’approchent de nous lentement, avec fragilité. Une mamie incertaine, un papi qui la soutient et deux panneaux sans-interdit qui laissent deviner la suite.
Sinon, dans un tout autre registre, certains auront remarqué que la fashion week arrive à Paris aujourd’hui. J’essaierais donc d’en voir un maximum, bien que les deux journées à venir seront quasi intégralement vouées à la maison Dior pour un projet de (biiip) avec (biiip) qui sera (biiiiip). Voila, vous savez maintenant presque tout !
PS : Vous pouvez voir l’ensemble des photos de cette série, ici.

18 coms

Brèves de style

septembre 28th, 2009 | Category: Revue de Presse,Women

Comptoir des Cotonniers, nizzagirl, james bort, brève de style


Comptoir des Cotonniers, nizzagirl, james bort, breve de style

Nizzagirl, pour Comptoir des Cotonniers



Voici une nouvelle et très belle collaboration entre la marque Comptoir des Cotonniers, l’égérie et styliste de talent Nizzagirl et moi même. Simplicité et sincérité font toujours bon ménage. Vous pouvez découvrir toute la série de photos sur Brèves de Style, le blog du Comptoir.
Excellente semaine à toutes et à tous !

13 coms

Kind of blue

septembre 23rd, 2009 | Category: Men

Henning Vana, james bort, london

Henning Vana, james bort, london

Henning Vana, London.

Puisque je n’ai pu assister à la fashion week londonienne, voici une rencontre avec Henning Vana, jeune mannequin anglais rencontré il y a quelques semaines. Sa silhouette m’a attiré car je me souviens que je portais le même genre de manteau pendant mes années aux beaux arts. Chiné dans un surplus militaire, je me prenais un peu pour Corto Maltese, beaucoup pour Rimbaud. Boutons dorés et intérieur déchiré, un peu bohème mais pas trop quand même.
Read more

17 coms

The girl who came in from the cold

septembre 21st, 2009 | Category: Women

katrin, stockholm, james bort


katrin, stockholm, james bort

Katrin, Gamla Stan, Stockholm



C’est le temps des Fashion week, New York, Londres, Milan, Stockholm et Paris. Les faire toutes c’est un peu comme faire le Grand Chelem, beaucoup de temps et d’énergie dépensés, mais pour une aventure qui je pense, en vaut la peine.
Enfin, pour cette année je reste encore bien loin de cette agitation, bloqué par les projets. Un en particulier, dont je vais réaliser une partie durant la fashion week parisienne. Je vous raconterai en détails ce projet et j’espère que vous l’apprécierez. Mais tout cela reste top secret pour l’instant !
Tiens, en parlant de top secret, je remarque que les gens adorent que leur projet soit top secret. Ils font signer des tas de papiers pour que personne ne connaisse l’existence du bébé qu’ils sont en train de concevoir. Peur d’être copié, de casser l’effet du Saint Graal de la com’ qu’est le Buzz. Le buzz, c’est un slide dans une reco, que l’on explique par des termes magiques. L’alchimie de la com’ se joue ici. Écoutez les prononcer ce mot. Beuuuzz. L’indicible terme qui fait rêver les clients et vivre les agences de com’.
Soit, je suis sur trois projets en ce moment, j’ai signé trois contrats de confidentialité. Donc les discussions boulot avec moi, c’est un peu le désert, avec le sable, le soleil et Lucky Luke en moins. Ou bien quand je suis avec mes amis à qui je peux en dire un peu plus, mais bon, pas trop quand même, je m’entrecoupe de « Bip » pour laisser planer un semblant de confidentialité. « Donc là tu vois, c’est un « Biiip » qui m’a proposé un projet pour « Biiiip », c’est une série de « Biiiip » qui ont pour thème le « Biiip », le modèle s’appelle « Biiiiip. » A gifler. D’ailleurs je ne devais même pas vous parler de tout cela, j’ai signé un contrat !
Sur ce, je vous souhaite une excellente semaine.

12 coms

Blue Velvet

septembre 16th, 2009 | Category: Women

james bort, virginia, london, street style


james bort, virginia, london, street style



Finalement je me rends compte que je prends très rarement en photo des gens que je ne connais pas. J’ai réalisé très vite que je retire plus de gêne que de plaisir à aborder une personne dans la rue pour lui demander de la prendre en photo. Les premiers mois où j’ai ouvert mon site, je prenais en photo les gens par surprise, sans qu’ils le sachent. Le hasard des déambulations urbaines était mon seul allié. Ce principe de photos volées me plaisait beaucoup ; pas de pose, de séduction forcée, d’attitude maitrisée qui pourraient dénaturer la sincérité du corps et du regard.
J’essaie que mes photos ne soient pas des témoignages, juste des instants tirés au hasard dans le cours du temps, un visage, une élégance qui ne serait pas que vestimentaire, une élégance de l’être.
Je veux garder cela aujourd’hui, mais en volant ces moments d’une autre façon. Ce ne sont plus maintenant des silhouettes furtives et inconnues, mais des hommes et des femmes que je connais. Je relis ces visages comme le livre fétiche de notre enfance. Un livre mille fois ouvert, fait de pages cornées, d’une couverture abîmée, des visages gribouillés, un papier qui sent le renfermé, mais un plaisir chaque fois renouvelé.
Faire un portrait, c’est un peu comme ouvrir le livre de notre enfance, avec tristesse et bonheur.

james bort, virginia, london, street style

Virginia

15 coms

Papillon de nuit

septembre 14th, 2009 | Category: Women

miza, james bort

miza, james bort

Une soirée tamisée, brodée des notes jaillissant du violoncelle usé d’un jeune Écossais perdu au milieu de Paris. Je ne prends jamais mon appareil avec moi le soir, jamais, sauf ce soir là. J’avais une séance photos juste avant et j’ai continué sur la soirée.
Une amie qui connait parfaitement les visages et les styles que j’aime s’approche de moi et me glisse à l’oreille. “Retourne toi, il y a une fille que tu vas beaucoup aimer.”
Le violoncelle joue toujours, admiré par un petit groupe de personnes subjuguées. Je m’approche. Elle s’appelle Miza, seule, assise sur le Chesterfield, loin de tout. Elle est architecte et artiste, esprit libre et créatif. Mais ce soir l’espace d’un instant, je suis le seul spectateur du concert silencieux qu’elle donne sans le savoir.

miza, james bort

Miza

Read more

18 coms

This is a woman’s world

septembre 10th, 2009 | Category: Women

james bort, london, streetstyle

Laura

Trois jeunes femmes, trois visages, trois univers, trois heures de la journée, trois pays et cela, multiplié à l’infini. Autant de différences pour un seul dénominateur commun ; leurs regards qui ont croisé pendant quelques minutes, mon objectif.

james bort, london, streetstyle

Amélie

Enfin, trêve de bucolisme et de glorification féminine, je dois admettre qu’il y a une autre raison bien différente pour laquelle j’ai choisi cette fois de mettre ces trois portraits. J’étais hier soir au concert de De la Soul où j’ai chanté comme une midinette le cultissime morceau 3 The magic Number !!! Il ne m’en fallait pas plus pour trouver une raison d’aborder ce gros coup de cœur musical surgit tout droit de mon enfance. Je me suis donc couché tard et levé tôt pour me plonger dans ce billet un peu schizophrénique. Voilà. Sur ce, je vais vous laisser et retourner vaquer à mes drôles d’images, je suis en train de faire du stylisme pour des personnages de bandes dessinées et comme je le disais à je ne sais plus qui, c’est un peu comme jouer à la poupée…
PS : Vous pouvez voir l’ensemble des photos de ces séries, ici.

james bort, london, streetstyle

Marion

21 coms

Like an angel behind the mirror

septembre 07th, 2009 | Category: Women

Giedre, james bort, londres


Giedre, james bort, londres



Je viens de réaliser que cette semaine est une semaine anniversaire pour mon site, puisqu’il a tout juste 1 an. Une année. 365 jours. Une vie.
Je n’aime pas spécialement les bilans, encore moins regarder en arrière, j’aime juste constater le bonheur que me procure cette aventure. Tous ces visages et ces pensées que j’ai côtoyés et photographiés, tous ces lieux que j’ai découverts au gré de mes errances. Le site n’est pourtant que la partie émergée de l’histoire que j’ai commencée voila 1 an. Le principal se trouve derrière le rideau, dans l’échange silencieux avec chacun de vous, car ce qui me satisfait le plus c’est l’émulation artistique, amicale et intellectuelle qui bouillonne autour de moi. Toutes ces rencontres dont il ne restera parfois qu’une photo, une silhouette, un souvenir ou un texte, mais qui font le ciment de mon travail. La vie est une rencontre qui peut nous jouer parfois de très jolis tours. Vivre, c’est se sentir vivre et je crois bien que je n’ai jamais autant vécu que depuis que j’ai mis un pas dans ce bateau ivre.
Merci. Merci. Mille fois merci.

Giedre, james bort, londres

Giedre

35 coms

Campagne Le Mont Saint Michel

septembre 02nd, 2009 | Category: Men,Revue de Presse

le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne


le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne



Ça y est ! J’ai enfin l’honneur et le plaisir de vous présenter la campagne photos que nous avons réalisé avec Christian aka Le modalogue et la belle Nizzagirl que je remercie infiniment.
Il s’agit donc de la campagne Le Mont Saint Michel homme 2009-2010 créée en collaboration avec le groupe pop belge Das Pop, dont le chanteur Bent est modèle sur les photos. Griffe presque centenaire, partenaire privilégié d’Agnès B., Vanessa Bruno, Paul & Joe ou Chloé, Le Mont St Michel est aujourd’hui reconnu pour être une des marques les plus créatives du secteur de la maille.
Christian s’est occupé du stylisme et moi de la photographie. Un lieu étrange, l’ancienne usine désaffectée appartenant à la famille d’Alexandre Milan, fondateur de la marque Le Mont Saint Michel. Une lumière en claire-obscure comme je les aime donnant des allures de héros néo-romantique à Bent.
J’espère que l’univers de cette campagne vous plaira.

le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne


le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne


le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne

Campagne photo Le mont Saint Michel, collection Homme 2009-10.

31 coms