James Bort | Photographer & Filmmaker header image 1

Archive for octobre, 2009

Le sexe des anges

octobre 26th, 2009 | Category: Women

samy chalon, james bort


samy chalon, james bort

Sophie



Les mots les plus forts sont parfois ceux que l’on glisse dans le silence de l’inutilité. Ce ne sont pas toujours ceux jetés depuis une tribune pour galvaniser des foules. C’est amusant, car je remarque que je m’acharne à écrire, à aligner des mots, à remplir du vide pour dire que le silence, l’immobilité et la contemplation sont de grandes vertus. Celles qui permettent de penser et de voir le monde avec le recul nécessaire à sa liberté.
Enfin. L’image parlant pour mille mots, je m’en remets au visage de Sophie. Un visage qui ne cesse de m’intriguer depuis que je l’ai pris. Essayant de comprendre cette fascination étrange et envoutante, je me suis plongé dans certains livres, réécouté d’anciens disques et réouvert des revues empilées. De Joe Dallesandro nu, filmé par Paul Morrissey aux chérubins de Raphaël, en passant par la musique Punk de la fin de 70′s, je cherche comme une clé qui me permettra d’ouvrir cette boîte de Pandore. Je cherche une réponse alors que je n’ai même pas la question. Une phrase de Baudelaire résumera peut être tout cela. « Le beau est toujours bizarre ».
Bon, même si je crois que la boîte contenant tous les maux de l’humanité a déjà bel et bien été ouverte, je vous souhaite une excellente semaine !

samy chalon, james bort


23 coms

One for the road

octobre 22nd, 2009 | Category: Men

jeremy, james bort, Cool attitude

jeremy, james bort, Cool attitude

Jérémy

Avoir la classe, c’est s’assumer et le revendiquer. C’est arriver à dégager ce sentiment complexe qui est de faire croire que l’on a pas conscience d’en avoir. Qu’y a t-il de plus séduisant qu’une belle femme qui s’ignore, à qui l’on aurait oublié de dire qu’elle est belle ? Avoir la classe, c’est se penser avec nonchalance, sans a priori, sans complexe ni tabou. C’est une façon d’appréhender les choses avec cette distance négligemment sincère. C’est quand sa personnalité prend le pas sur son ego.
Avoir la classe : c’est Chet Baker jouant quelques notes sur sa trompette, tard le soir, avachi dans un taxi new-yorkais.
Avoir la classe : c’est Steve McQueen allumant une cigarette assis sur le capot de sa Dodge Charger, la combinaison ouverte sur son torse nu.
Avoir la classe : c’est Fred Astaire, chapeau vissé sur la tête rentrée dans les épaules, chaloupant d’un pas à l’autre et quittant le comptoir pour chantonner une dernière fois, « One for my baby ».
Read more

21 coms

WoNdErLaND

octobre 19th, 2009 | Category: Women

portrait


portrait



J’ai réalisé une dernière série de photos dimanche matin pour finir une campagne que je suis en train de faire pour un projet qui sortira dans un peu plus d’un mois. Je ne peux pas encore montrer les photos, j’ai seulement twitté deux clichés pour donner un aperçu de la série d’hier. Le rendez-vous fut donné à 10h30 du matin, jamais plus tard car la lumière à cette heure est selon moi la plus belle. Le matin, le soleil dessine de longues ombres sur le sol, la lumière est douce tout en étant affirmée et il y a encore peu de monde dans les rues. Que le ciel soit nuageux ou non, la lumière garde cette teinte bleutée qui disparait au grès de la journée. Nous nous sommes donc retrouvés, la stylise, le modèle, la chef de projet et moi même, près de la terrasse du Saut du loup dans les jardins face au Louvre. Toutes les conditions étaient parfaitement réunies, le lieu, la lumière, le calme et le modèle. Ce fut un indicible plaisir.
Indicible aussi, le style de cette femme sur les clichés ci-dessus. Une rencontre hasardeuse et silencieuse, un univers étrange et merveilleux dans lequel j’ai laissé voguer mon imagination. Son style est insaisissable et semble baigner dans chaque culture du monde. Une rencontre riche en émerveillement, sentiment aussi indispensable pour l’esprit, que le sont l’eau et l’air pour le corps.
Bonne semaine à tous.

portrait

Une des 200 photos prises dimanche matin pour une future campagne

18 coms

Comme un livre ouvert

octobre 14th, 2009 | Category: Men

clayton, james bort, street style


clayton, james bort, street style

Clayton



Il y a des regards comme ça qui ne laissent pas indiffèrent, un peu comme quand on referme un bouquin de Kerouac après des heures de routes sinueuses, perdu dans les vapeurs d’alcool. Des regards qui font voyager à travers les siècles et les continents, un peu comme quand on referme un bouquin de Mark Twain, la tête remplie de rêves enfantins et de contemplations solitaires. Il y a des regards qui sont des romans de mille pages où mille vies, mille pays, mille rêves prennent place dans la scénographie d’une rétine. Il y a des regards qui donnent envie de poser l’appareil photo car, à quoi bon ? A quoi bon figer l’instant d’une émotion évanescente. Il y a des regards qui n’ont pas besoin d’être photographiés.

clayton, james bort, street style


28 coms

La tentation de plaire

octobre 12th, 2009 | Category: Women

anne laure, james bort, cuissarde


anne laure, james bort, cuissarde

Hannelore Knuts



S’affirmer tel que l’on est, au risque de déplaire voire de laisser indiffèrent. La tentation de plaire est une barrière aisément franchissable qui permet à chacun d’apparaitre sous un jour meilleur, mais un jour qui serait plutôt une veille ou un lendemain pour soi même. Je vis dans un chaudron où mijote un nombre incroyable de gens animés par le désir insatiable d’être aimé, de plaire, d’attirer l’attention pour ne pas disparaitre parmi ces foules anonymes.
Cette société du spectacle comme dirait Debord, où l’humain n’a de valeur que s’il est pris dans le faisceau médiatique, mais dont les projecteurs auraient été créés par ceux là même qui sont éclairés.
Le spectacle n’est hélas trop souvent qu’une suite de simagrées jetées aux vents, comme le ferait un homme désespéré pris au milieu de l’océan et agitant ses bras pour tenter en vain de se faire remarquer par un phare à l’horizon.
Peut être que la tentation d’aimer serait un chemin envisageable.
Bonne semaine à tous.

18 coms

James Bort rencontre Jean-Paul Gaultier pour Vogue

octobre 10th, 2009 | Category: Revue de Presse

James Bort, Jean-paul gaultier, vogue



James Bort en home de Vogue.fr “Dans les ateliers de Jean Paul Gaultier”
Une nouvelle et belle collaboration commence à naitre, car vous pouvez retrouver ce reportage sur le site de Vogue.fr. Je suis un peu ému je dois le dire, d’avoir l’honneur de voir mes mots et mes photos associés à un nom si prestigieux.

James Bort, Jean-paul gaultier, vogue


James Bort, Jean-paul gaultier, vogue

Leave a comment

Wild colors

octobre 06th, 2009 | Category: Front Row

james bort, dries van noten, fashion week

james bort, dries van noten, fashion week

Dries Van Noten, woman s/s 2010

C’est sur les genoux que je commence cette semaine qui s’annonce un peu plus calme que la précédente. Les deux journées de jeudi et vendredi passées chez Dior durant le défilé prêt-à-porter qui avait lieu dans le jardin des Tuileries. Deux jours tissés d’une intense folie où se sont mélangés rencontres incroyables et moments inoubliables. Je vous expliquerai les raisons de tout cela très bientôt.
Sinon pour ce qui est de la fashion week, elle a pris fin pour moi avec le défilé Dries van Noten au 7 place Vendôme, dans une étrange salle en pleine réfection, assis à côté de l’étrange et androgyne Kappauf, créateur du magazine Citizen K tandis qu’à ma gauche se trouvait Alexandra Golovanoff, animatrice de l’émission La mode, la mode, la mode sur Paris Première. Enfin, n’ayant aucune fascination quelconque pour cette drôle d’espèce qu’est le « pipole », tout ceci ne m’a pas vraiment chamboulé. Reste un défilé aux inspirations ethniques et peut être excessivement graphiques à la géométrie psychédélique.

Attention ! Comme je n’avais rien de particulier à faire cet après midi, je me suis amusé à réaliser un montage de ce que j’ai filmé pendant le défilé. 1min 40 de rushs pour un film de 1min, ça c’est du montage écolo et sans déchet ! Il n’y a rien de plus basique, j’ai filmé un peu à l’arrache, mais ça m’a bien amusé.

james bort, dries van noten, fashion week

james bort, dries van noten, fashion week

james bort, dries van noten, fashion week

Read more

15 coms