James Bort | Photographer & Filmmaker header image 1

Archive for mai, 2010

Vogue

mai 31st, 2010 | Category: Revue de Presse

Vogue.fr

« Le photographe James Bort a eu la chance de se glisser dans les coulisses de la fashion week parisienne. Il nous fait partager quelques clichés pris sur le vif lors du défilé Dior. Mais il promet également plusieurs séries « volées » dans les backstages, entre concentration et effervescence, en ligne très bientôt. »

Leave a comment

Acte.3 Le créateur, Cédric Charlier

Cédric charlier, cacharel, couture, atelier, fitting, stylisme

Le créateur et son modèle au sein de la maison Cacharel. Dernier acte. Le défilé a lieu dans 3 jours. Cédric Charlier passe de nombreuses heures avec Maud, seul et en silence, regardant ses allées et venues dans les salons baignés de la douce lumière du mois de mars. Maud est le mannequin maison que Cédric a choisi pour sa beauté indépassable. Il ne parle pas, seules ses mains jouent une mystérieuse partition de couture. D’abord ses yeux glissent et analysent les tenues une par une, puis les mains touchent, plient, tirent, déplacent. Il raccourcit un ourlet, allonge une manche, ajuste un tombé, positionne une ceinture. Une fois que tout est en place, Maud traverse à nouveau la pièce et sort, elle se change et revient à nouveau avec une nouvelle tenue et le ballet continue.

Cédric charlier, cacharel, couture, atelier, fitting, stylisme

Telle une petite souris, je me suis glissé dans les salons de la maison, prenant le temps de ne rien faire, juste regarder cette chorégraphie créative et sensuelle d’un artiste et son modèle.

Cédric charlier, cacharel, couture, atelier, fitting, stylisme

Cédric charlier, cacharel, couture, atelier, fitting, stylisme

Cédric charlier, cacharel, couture, atelier, fitting, stylisme

Cédric charlier, cacharel, couture, atelier, fitting, stylisme

Cédric charlier, cacharel, couture, atelier, fitting, stylisme

Read more

9 coms

Acte.2 L’atelier

mai 28th, 2010 | Category: Les coulisses de la création

atelier, cacharel, couture, couturiere, petites mains

Voici donc le second acte qui prend place deux jours avant le défilé, dans les ateliers couture de la maison Cacharel. Tout le monde s’affaire, les nuits blanches accumulées commencent à peser, mais les gestes restent précis et délicats.

cacharel, atelier, couture, petites mains

cacharel, atelier, couture, petites mains

« Un studio de création sans atelier c’est comme un aveugle sans sa canne… et sans vous nous ne serions rien. »

cacharel, atelier, couture, petites mains

cacharel, atelier, couture, petites mains

cacharel, atelier, couture, petites mains

Read more

10 coms

Acte.1 Le défilé

mai 27th, 2010 | Category: Backstages

Depuis quelques temps déjà, je partage une belle histoire avec la maison Cacharel. Je voudrais donc vous la faire partager. L’histoire se déroule en trois actes et elle commence par la fin. Le premier qui est celui-ci a lieu dans les backstages du dernier défilé de la maison, son héroïne est Maud (portrait ci-dessus) qui est le mannequin maison. Le second acte se déroulera dans les ateliers de couture de la maison, rencontre avec les petites mains et les premiers d’ateliers quelques jours avant le défilé. Le dernier finit par une rencontre avec Cédric Charlier, directeur artistique de la maison.

C’est drôle comme cette photo ci-dessus me fait penser à un film de Fritz Lang. Comme si Marlene Dietrich vivait une séance de torture dans A Clockwork Orange de Kubrick.

Read more

9 coms

Juan Manuel Arancibia

mai 25th, 2010 | Category: Men

Juan Manuel Arancibia, james bort, dior, mannequin

J’ai rencontré Juan Manuel pour la première fois lors d’un défilé Dior Homme par Kris Van Assche. Je me souviens avoir pris une photo de lui (Ici, la troisième de l’article) où il pose et rit à n’en plus finir avec un autre mannequin.
Son visage est troublant, car il mêle à la fois innocence juvénile et gueule de voyou, tout à la fois beauté du diable et fragile angelot. Lèvres délicatement ourlées et cicatrice sur le front, un regard de ceux qui ont vu peu de chose mais une gueule qui a tout compris. J’ai suivi son ascension depuis ses débuts sur les défilés jusqu’à la retrouver maintenant régulièrement dans la presse (Il est l’égérie de la dernière campagne Dior homme, shootée par Karl Lagerfeld).
Merci et bonne journée à tout le monde !

9 coms

John Lobb

mai 19th, 2010 | Category: Les coulisses de la création

L’histoire a commencé par un mail que j’ai reçu de la maison John Lobb et qui me disait en substance : « Nous voudrions réaliser un projet avec vous ». Premier contact, premier uppercut. Le sentiment primaire de fierté totale et absolue étant retombé, je commençais à recouvrer mes esprits et réfléchissais à ce qui m’arrivait. J’avais bien sûr entendu parler de cette maison fondée à St James Street à Londres il y a un peu plus de 150 ans et qui pour moi incarne le parfait aboutissement de l’artisanat de luxe, mais je voulais en savoir plus. Pour ce qui est du projet, je vous en parlerai très prochainement !

Avant toute chose, j’ai demandé à découvrir les ateliers de fabrication. J’aime comprendre le processus de fabrication, les différents métiers qui composent la chaine de création et les personnes qui ont fabriqué ces produits. J’assouvissais tout simplement ma curiosité insatiable, être une petite souris et me faufiler partout où je le souhaite.

Voilà comment je me suis retrouvé dans ces ateliers. Comme j’ai pu le faire chez Christian Dior, Van Cleef et d’autres, j’ai pris le temps de contempler ce lieu et les personnes qui y travaillent. Je découvrais cet endroit, lentement et en silence, avec juste le clic de mon appareil photo qui m’accompagnait toujours et le tapotement de mes doigts sur mon Iphone pour prendre des notes.

Pour comprendre un peu les étapes de fabrication d’une chaussure, je vais essayer de vous présenter chacune d’elles. L’histoire de ces chaussures commence avec la « forme », cette sculpture est créée à partir d’une bûche en bois dans laquelle est sculpté le pied du client après avoir pris son empreinte.

Tout doucement la forme du pied apparait. On sculpte, on taille, on lime, on ponce pour aboutir à la forme idéale.

A partir de la forme, sont créées les paires d’essayage. Elles sont en cuir ou en polyuréthane transparent pour permettre de voir la position du pied à l’intérieur.

Isabelle, Karine et Liz sont apprêteuses. Elle assemblent les pièces de cuir.

Une fois l’apprêtage terminé, la semelle est cousue à la main avec une alène et un fil de lin poissé réalisé par l’artisan.

Les muscles se tendent comme le fil. Inlassablement les gestes se répètent, précis et puissants.

Read more

23 coms

Pierre Hardy

mai 17th, 2010 | Category: Portraits de créateurs

Pierre Hardy, portrait, james bort

Parler de la mode à travers ceux qui la font, tel est mon propos depuis que j’ai ouvert ce site. Parler du luxe et de la création en général en photographiant les visages, les mains, les gestes, les outils, toutes ces choses qui forment les constellations de ces marques prestigieuses. Parler du luxe au travers d’un produit ne m’intéresse que très peu, le geste et la pensée venant avant tout.
Pierre Hardy en est un exemple parfait, car avant d’être le créateur de chaussures que l’on connait, il est avant tout un corps dansant et pensant. Son cou, ses bras, son attitude et ses postures presque lascives dessinent les contours de sa propre cosmogonie.

Pierre Hardy, portrait, james bort

Créateur polymorphe, danseur, professeur, scénographe et illustrateur, alors forcément, paré de toutes ces facettes, ce personnage ne pouvait que m’intéresser. Il est aujourd’hui connu pour ses talents de styliste dans l’univers de la chaussure, d’abord chez Hermès puis Balenciaga et évidement au sein de sa propre marque.

Read more

15 coms

Les anges vagabonds

mai 10th, 2010 | Category: Backstages,Men

Kenzo, backstages

Les anges vagabonds est le premier titre français du livre de Kerouac Desolation Angels. Ce titre m’est venu en regardant ces portraits que j’ai pris lors d’un défilé Kenzo sur le thème de Jack Tati. Tati, Kerouac, a priori rien à voir, si ce n’est qu’ils sont deux références très ancrées dans mon esprit.
Ces gueules d’anges pourraient tout autant sortir du roman de Salinger, d’une série de photos de Larry Clark ou d’une vidéo de Warhol.
Perdus, errant dans les rues bruyantes de Brooklyn ou de Venice, casquette visée sur le crane et Converse pourries aux pieds. Des visages comme des romans ou des écrans de cinéma où je projette mes propres histoires.

Kenzo, backstage, mannequin

En tout cas souhaitez moi bonne chance car dans quelques heures je rencontre l’une des figures les plus influentes de la mode et de l’art en la personne de Pierre Bergé. J’ai tant lu et vu de choses sur lui et Yves Saint Laurent et je ne l’ai pourtant croisé que quelques fois sans jamais avoir l’opportunité de faire son portrait. J’espère que le résultat sera à la hauteur des mes espérances.

Kenzo, backstage, mannequin

Un grand merci à tous car vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur ce site et c’est pour moi un grand honneur. Je vous souhaite à tous une très bonne semaine.

Read more

15 coms

NTM

mai 06th, 2010 | Category: Hall of fame

joey starr, ntm, portrait, james bort

Parce que j’écoutais NTM le soir en rentrant de l’école, mon casque sur la tête et le Walkman dans la poche. Parce que quand Léo Ferré me faisait trop déprimer, c’est NTM que je mettais à fond pour finir mes devoirs. Parce que quand même, à l’époque, ça faisait un peu chier les adultes. Parce qu’il m’arrive encore régulièrement de les écouter pour me remémorer ces époques révolues. Parce qu’il y a des gens comme ça, que l’on pense ne jamais rencontrer car ils se situent plus près de l’icône abstraite que de la personne physique.

kool shen, ntm, portrait, james bort

Read more

17 coms

Dries Van Noten

mai 04th, 2010 | Category: Portraits de créateurs

Dries Van Noten, president, hyeres, 2010, portrait, james bort

J’ai déjà parlé du créateur Dries Van Noten ici, il y a quelques temps alors que je le rencontrais pour la première fois durant son dernier défilé. Cette fois ci c’est pendant le festival de mode et de photographie de Hyères, dont il était le président, que je l’ai rencontré.
Lors de cette séance photo, j’ai pu prendre mon temps, l’emmener là où je le souhaitais, c’est à dire au sein de la villa Noailles dessinée par Robert Mallet-Stevens. Un escalier perdu, éclairé par un puits de lumière. La blancheur immaculée des mur et la rigueur rationaliste de l’architecture accompagnent la personnalité du créateur.

Dries Van Noten, James Bort, soblacktie

Read more

17 coms