James Bort | Photographer & Filmmaker header image 1

Archive for septembre, 2010

Urban Bird – Chapter 2

septembre 29th, 2010 | Category: Women

shourouk, james bort, la boutique, san francisco, jerome dreyfuss

Voici comme promis, la seconde série que j’ai réalisée avec Mai à SF. J’ai voulu un stylisme à la silhouette moins stricte. J’aime les associations contraires, celle de la maille et du cuir, du moulant et du loose, du brillant et du mat, l’épais gilet Baum und Pferdgarten avec le pantalon en cuir FIRMA. Les boots sont des Isabel Marant. Le collier est le Cherry Blossom de Shourouk et le sac un Billy de Dreyfuss. Le débardeur que l’on devine à peine est un FIRMA.

shourouk, james bort, la boutique, san francisco, jerome dreyfuss

Ce matin je commence mon deuxième jour de fashion week. Une soixantaine de défilés m’attend durant ces neuf jours, j’ai donc hâte de vous montrer tout cela.
Bonne journée à tous !

shourouk, james bort, la boutique, san francisco, jerome dreyfuss

shourouk, james bort, la boutique, san francisco, jerome dreyfus

shourouk, james bort, la boutique, san francisco, jerome dreyfuss

Read more

12 coms

Urban bird – Chapter 1

septembre 26th, 2010 | Category: Women

shourouk, james bort, la boutique, san francisco

Une petite ruelle perdue dans le quartier de Nob Hill à San Francisco. Une jeune mannequin française, Mai Lien, que j’ai rencontrée lors de mon vernissage et à qui j’ai demandé de faire ces photos. J’ai réalisé le stylisme avec les créations présentes dans le très beau concept-store, La Boutique. J’ai fait deux silhouettes très différentes, voici la première, je mettrais en ligne la seconde durant la semaine.

Mai, San Francisco, la boutique, James Bort, shourouk

Le collier “Black Baroque” est de ma créatrice préférée et amie, Shourouk et le sac, le Franky de Jérôme Dreyfuss, coup de cœur depuis bien longtemps aussi.
Le smoking veste et pantalon est de FIRMA, les boots sont de MM6 par Maison Martin Margiela.

shourouk, james bort, la boutique, san francisco, firma

shourouk, james bort, la boutique, san francisco

Cliquez sur l’image si vous voulez l’agrandir.

shourouk, james bort, la boutique, san francisco

shourouk, james bort, la boutique, san francisco

Encore une fois, un grand merci à Carole et Yvan du concept-store La boutique à San Francisco.

14 coms

Fog

septembre 19th, 2010 | Category: Divers

San Francisco Fog

Je prends le taxi dans 20 min direction l’aéroport pour retourner à Paris. J’écoute I ain’t got no, I got life de Nina Simone dans ma chambre d’hôtel et je mets cette photo, la seule que j’ai prise lors de mon séjour à San Francisco en dehors des shooting. C’était hier vers 9h du matin, je me dirigeais vers Russian Hill quand j’ai vu cette rue et ces building naviguant dans le fog. J’ai été saisi par l’évidence que cette scène illustrait parfaitement ma vision de la ville. La ville comme un navire.
Je vous retrouve tous à Paris !

12 coms

Nob Hill

septembre 18th, 2010 | Category: Women

james bort, mai, nob hill, la boutique

Un petit screenshot que je vous envoie de mon Iphone en direct du shooting que je suis en train de faire à Nob Hill. Je me suis occupé du stylisme et par miracle j’ai pu avoir un peu de soleil pendant une bonne heure. Depuis une semaine ce qu’ils appellent le « fog » couvre en permanence toute la ville de San Francisco. Je vous en dirai plus sur ce shooting dans un prochain billet !
D’ici deux heures, je pars faire un reportage dans l’une des plus belles maisons de couture de la ville. Le planning est assez chargé depuis quelques jours mais je rentre demain à Paris et vais pouvoir me concentrer sur la fashion week parisienne qui arrive. En tout cas j’ai hâte de vous montrer toutes les photos que j’ai faites ici !

7 coms

San Francisco

septembre 15th, 2010 | Category: Divers

San Francisco

J’ai atterri il y a 3 heures et je reviens tout juste de Fishermans Wharf d’où j’ai voulu enfin prendre en photo le Golden Gate Bridge après l’avoir vu tant de fois à la Tv et au cinéma. Me voila donc maintenant dans ma chambre d’hôtel au cœur de la ville de Kerouac, Isadora Duncan, Harvey Milk et d’autres.
J’ai profité de cet après midi pour faire le touriste. Dès demain matin je vais à la galerie pour découvrir l’expo. Je n’ai pour l’instant rien vu de mes photos, ni les tirages, ni la scéno, rien. J’ai vraiment hâte et trépigne comme un enfant le jour de Noël ! Je commence aussi tranquillement à angoisser car demain soir c’est le vernissage et il va falloir que je me drape de mon habit de sociabilité un peu élimé sur les manches ! Et pour me rajouter un peu de pression, on m’a prévenu que des journalistes seront présents pour m’interviewer et tout cela dans la langue de Bukowski.
En tout cas je vous attends tous demain à 18h à La Boutique !

Read more

12 coms

Exhibition at San Francisco

septembre 12th, 2010 | Category: Revue de Presse

Je viens tout juste d’arriver à Paris, pris un café, mangé deux Reese’s et je voulais vous en dire un peu plus sur mon exposition à San Francisco. Elle a lieu à la galerie La Boutique et présente toute une série de photos que j’ai faites sur la maison Cacharel, depuis les ateliers de couture jusqu’au catwalk en passant par des portraits du créateur Cédric Charlier et les backstages du défilé. Si je devais lui donner un titre, ce serait « Des visages et des mains ».
Le vernissage se déroule ce mercredi 15 septembre à partir de 18h. Je sais que c’est un peu loin, mais si l’un de vous est dans le coin, qu’il n’hésite pas !

La boutique
414 Jackson St. Suite 101
San Francisco, CA 9411

14 coms

Talk to me like the rain and let me listen

septembre 10th, 2010 | Category: Women

maddie kulicka, james bort, new york

Maddie, hier à Brooklyn.

Si je n’avais pas lu Kerouac j’aurais dit que Maddie sort d’un film de Clint Eastwood, ceux où d’énormes Cadillac couleur boue avancent dans un Brooklyn ravagé. Mais j’ai lu Kerouac et je reviens tout juste de Brooklyn qui ne ressemble plus aux films d’Eastwood. Je n’ai jamais su pourquoi mais quand je vois une personne pour la première fois, je vois à la place de sa tête un livre ou un film. Maddie, ce sera On the road de Kerouac.

maddie kulicka, james bort, new york

J’aime me perdre dans Brooklyn, je m’y sens bien partout, c’est je crois même l’un des quartiers les plus agréables de New York. J’y retrouve Maddie, elle est mannequin chez Elite et quand je la regarde, je ne vois pas un catwalk mais une héroine d’un roman de Steinbeck ou de Tennessee Williams. Les briques rouges contrastent avec sa peau laiteuse et son allure de petite fille du Middle West me rappelle certains portraits d’Eddy Slimane.

maddie kulicka, james bort, new york

Je remarque que je me perds beaucoup en références, mais c’est parce que New York est une femme tentaculaire, un rhizome aux multiples ramifications. Je ne vois pas des rues, je lis un roman, je n’entends pas le bruit d’une ville, j’écoute un concert de Sarah Vaughan à l’Appolo Theatre, je ne vois pas des passants, mais des gueules sorties d’un film de Scorsese. C’est plus fort que moi, ça s’impose à moi.
Le livre de NY se referme pour quelque temps car je rentre demain à Paris pour quatre jours avant de repartir à San Francisco pour le vernissage de mon exposition de photographies à la Galerie La boutique (Je vous en dis plus dans le prochain billet). San Francisco, la ville de Kerouac.

maddie kulicka, james bort, new york

Read more

10 coms

Kisses from Soho

septembre 06th, 2010 | Category: Women

james bort, new york

Je suis en terrasse au Silver Moon Bakery, à l’angle de Broadway et de la 105ème rue. Il est 16h, un peu d’ombre, un café à coté de mon ordi et l’album Blonde on blonde de Dylan dans les oreilles. Je regarde les gens sortir du Ben and Jerry’s en face de moi. La chaleur est accablante, le balai de mangeurs de glace l’est tout autant.
Je repense à ma journée d’hier dans le quartier de Soho où j’ai rencontré Simona lors d’un shooting. Elle est bulgare et belle. Féline et urbaine, la chorégraphie de ses mains aux doigts comme des couteaux, fascine et envoute.

james bort, new york

La sirène hurlante d’une ambulance me sort de mes pensées, elle file à l’angle de la 106ème et disparait sous les crissements de pneus des voitures qui pilent à son passage. Je bois une gorgée et retourne dans mes pensées. Le ciel était couvert hier dans Soho, ce qui me convenait parfaitement car je n’aime pas les lumières trop évidentes. Celle d’hier matin, douce et voluptueuse, venait enlacer la peau veloutée de Simona, lui donnant des reflets de porcelaine.

« Vous voulez encore quelque chose ? » C’est la serveuse qui me parle avec un grand sourire, elle a comprit que je suis français et se fait une joie de pratiquer un peu. « Je vous remercie, ça ira. » J’en oublie Simona, mais pas sa peau de porcelaine. Je range mes affaires et me prépare à rentrer. J’emporte avec moi mon ordi et tout le reste qui ne se range nulle part.

james bort, new york, soho

james bort, new york

Je vous souhaite à tous une très belle journée !

11 coms

Mercer Street

septembre 05th, 2010 | Category: Women

temperley, new york, broome street

Je ne sais plus comment je me suis retrouvé en train de photographier Janice, au 2ème étage d’un immeuble de Mercer Street dans Soho. Je venais de quitter le quartier de Greenwich Village où j’avais passé la matinée à ne rien faire. Mais attention, ne « rien faire », c’est tout un art car il s’agit évidement de ne rien faire, mais de le faire bien. Il est nécessaire aussi de laisser monter en soi ce doux sentiment de culpabilité, car tandis que vous ne faites rien, d’autres font. Je décidais donc de continuer de ne rien faire, mais cette fois ci en marchant. Les possibilités de stimulations visuelles et intellectuelles étant décuplées par le fait que j’avançais dans la ville, mon regard s’arrêta sur la façade d’un immeuble. Derrière les vitres du 2ème étage, je vis quatre Stockman qui me narguaient. Je me dis que ce devait être un atelier de couture, car après tout j’étais sur Mercer Street, la rue des showrooms, ateliers et autres couturiers.

temperley, new york, broome street

Ma curiosité étant piquée, je cherchais une porte et vis un petit panneau avec une flèche qui montrait la direction d’un immense escalier aux murs rayés de vert et de blanc. Je montais doucement et me crus l’espace d’un instant dans cette maison du sud de Londres où j’avais séjourné l’été dernier. Je n’étais pas très loin car le showroom où je me dirigeais était celui de la marque Temperley, une marque londonienne.
Je jetais un rapide coup d’œil sur les portants et commençais à rebrousser chemin quand une jeune fille sortit d’un bureau et vînt à moi. Cette jeune fille, c’est Janice et tandis que nous discutions, je me posais cette étrange et incongrue question :
« Suis-je en train de ne rien faire ? ».
Read more

8 coms

Reveil à New York

septembre 03rd, 2010 | Category: Divers

New York Face, james bort, taxi

Il est 3h29 à ma montre, 21h29 sur mon ordinateur et 5h dans ma tête. J’ai passé ma journée entre Greenwich Village et Chelsea, but trop de café et pas assez critiqué ce qu’on me servait à manger. Le ciel est pourtant dégagé, la température dépasse largement les 35°, mais j’ai du brouillard dans les yeux et la tête. Même la clim semble lutter contre la chaleur et les pales du ventilateur situé à mon zénith tournent en vain. New York est là, autour de moi, grosse bête polymorphe.
J’ai fait quelques photos aujourd’hui, très peu. J’ai pris celle-ci ce matin sur la 5ème Avenue. Gueule de pas réveillé. Je me suis dit qu’elle illustrerait bien cette première journée.

6 coms