James Bort | Photographer & Filmmaker header image 1

Archive for the 'Hall of fame' Category

Bar de l’hôtel

novembre 02nd, 2010 | Category: Hall of fame

Raphaël, james bort, portrait, noir et blanc

Raphaël

J’ai remarqué que les personnes venant sur ce site étaient au 2/3 étrangères, je ne pense donc pas que ce visage leur dira quelque chose. Je n’ai aucune idée si ses chansons ont passé les frontières, mais je voulais quand même partager ce portrait avec vous. Une rencontre avec le chanteur, un échange sans fard ni polémique. Juste lui, sorti d’un cocon d’artifices pour se révéler dans toute sa complexité.

Read more

17 coms

Jean Paul Gaultier

octobre 04th, 2010 | Category: Backstages,Hall of fame,Portraits de créateurs

Jean Paul Gaultier, james bort

Le show Jean Paul Gaultier en trois images. Lui, l’énergie explosive de ses créations et Beth Ditto.
Une petite anecdote en passant. Aujourd’hui je me suis baladé dans le défilé Stella Mc Cartney ou j’ai rencontré qui ? Qui ?? Et bien un de mes Dieux encore vivants, Paul McCartney ! Pendant que je lui parlais et le prenais en photo, j’avais les jambes qui tremblaient littéralement, je n’en revenais pas. Je ne suis pas du genre groupie, mais là, j’étais en extase devant lui. J’ai donc pris en photo William Klein chez Lanvin, Bill Wyman des Rolling Stones chez Galliano et aujourd’hui Paul McCartney des Beatles. Je suis plus que R.A.V.I !

Jean-Paul Gaultier Backstage

Pendant le défilé Gaultier, les filles traversaient les backstages en courant et hurlant pour aller se changer. J’ai quitté la salle et suis venu m’assoir ici, les regardant passer. Un défilé secret pour moi seul. J’ai fait des centaines d’images, mais celle-ci résume parfaitement ma vision du show.

jean-paul gaultier, beth ditto, james bort

Beth Ditto pendant le maquillage, quelques minutes avant qu’elle rejoigne le défilé de Gaultier.

Read more

6 coms

Rie Rasmussen

août 22nd, 2010 | Category: Hall of fame,Women

rie rasmussen, james bort, portait, fashion

Jeudi matin, j’ai rendez-vous au studio photo Rouchon dans le 5ème à Paris. Il est tôt, il fait gris et je suis en avance. Les boulangeries commencent à ouvrir, Paris sent le croissant chaud et un peu les poubelles. Je passe devant le Jardin des plantes, un homme court avec son chien et son Ipod. A côté de moi marche une femme dont la silhouette sombre et élancée m’impressionne, tête couverte par une capuche noire, jambes découvertes sous une jupe courte. Bottes de motard noires et Blackberry dans la main. Je la regarde, elle s’approche de moi. Je suis surpris mais il n’y a pas de raison, elle me demande si je connais telle rue. Je lui dis que oui et lui indique la direction. Sous sa capuche je vois deux grands yeux bleus et des lèvres parfaitement ourlées, je m’étonne à nouveau. Elle me remercie et je la regarde disparaitre au coin de la rue.

Rie Rasmussen, fashion, portrait, paris

Je continue mon chemin. J’arrive dans la cour du studio à la façade couverte de vigne vierge. Je monte à l’étage, je me fais un café et m’assoie sur le canapé face à un panier rempli de viennoiseries. A côté de moi est posé un pull noir à capuche. Je crois que je comprends.

Rie Rasmussen, fashion, portrait, paris

Je vois cette fille croisée quelques minutes plus tôt, un thé à la main et le sourire au lèvres. C’est Rie Rasmussen. Je la connais encore peu, mais à mesure que je passerai du temps avec elle, ma fascination ne cessera de grandir.

Rie Rasmussen, fashion, portrait, paris

Tandis qu’elle se fait maquiller et coiffer, elle ouvre un carnet et me montre les peintures qu’elle fait. Ce sont des corps souffrants, forts et sombres. Cela me fait penser un peu à Egon Schiele. Elle me parle de son expo dans une galerie à NY et de son film qu’elle a réalisé, me raconte quelques anecdotes avec Luc Besson que même sous la torture je ne pourrais pas répéter. J’apprends qu’elle a tourné avec Brian de Palma aussi, mais je n’ai vraiment pas besoin de savoir ça pour être impressionné.

rie rasmussen, james bort, portait, fashion

Je n’arrête pas de la prendre en photo. J’essaie de comprendre, de cerner l’incroyable énergie qui se dégage d’elle. On passera toute la journée à discuter entre chaque prise de vue. Enfant je me souviens être tombé amoureux d’une femme peinte dans un tableau de Hopper, c’est amusant, mais je ne sais pas pourquoi ce souvenir me revient.

Rie Rasmussen, fashion, portrait, paris

La journée s’achève, il est tard, les boutiques sont déjà fermées, je reprends mon chemin en sens inverse et me dit que peut-être quelqu’un me demandera à nouveau son chemin.

rie rasmussen, james bort, portait, fashion

Rie Rasmussen, fashion, portrait, paris

Un grand merci à tous et bonne journée.

17 coms

Pharrell & Kanye

août 12th, 2010 | Category: Hall of fame

Pharrell Williams, portrait, james bort

J’ai remarqué depuis longtemps que les phénomènes météorologiques interagissent fortement avec mes goûts musicaux. J’ai comme une sorte de station météo reliée à mon cerveau. Me demandez pas pourquoi, mais écouter Chet Baker ou Bach en plein mois d’Août m’est impossible.
Ma radio mentale est donc actuellement branchée sur les États-Unis et don de synesthésie ou pas, quand j’entends Warren G je vois apparaître sous mes yeux un pot de Ice Cream à la vanille ciglé West Coast. C’est vrai que je passe tout mon mois d’Août à Paris, rideaux fermés et café froid à travailler sur les projets de la rentrée. Déblocage prévu pour septembre puisque je rejoins la west coast version San Francisco, juste après un séjour à New York, pour un projet dont je vous parlerai plus tard.

Kanye West

Je vous parle de tout ça, car comme vous l’aurez remarqué, se trouvent au dessus de ce texte deux messieurs que j’ai rencontrés, pris en photo et que j’aime beaucoup.
Wikipédia faisant ça mieux que moi, je vous épargne la biographie de chacun. Tout en haut c’est Pharrell Williams et là, juste au dessus, c’est Kanye West. La photo de Kanye date un peu déjà, je l’ai prise il y a 2 ans peut être et ceux qui me suivent depuis le début ont dû la voir. Celle de Pharrell a été prise il y a 2 mois environ. Pourquoi je vous montre le portrait de ces deux artistes ? Parce qu’ils incarnent parfaitement l’artiste tel que je le rêve et l’imagine aujourd’hui. Totalement et absolument transversal.
Polycéphale, polymorphe, naviguant dans toutes les sphères de la création, mode, design, art contemporain, il était logique que je parle d’eux ici.

Read more

10 coms

Diane Pernet

juillet 12th, 2010 | Category: Hall of fame

Diane Pernet, portrait, noir & blanc, hyeres, villa noailles

Jeux de miroirs et de reflets. Cela me fait penser à cette sculpture de Duchamp, La mariée mise à nu par ses célibataires même. Ce grand verre fendu et parcouru de métal et de métaphores. Et puis le titre va très bien à Diane Pernet, figure et icône emblématiques de la mode. Silhouette étrange et voix brisée que je retrouve lors de tous les défilés et évènements liés à la mode. Elle semble évoluer dans un tableau de Manet, un peu lointaine comme en deuil de ses couleurs passées.

14 coms

NTM

mai 06th, 2010 | Category: Hall of fame

joey starr, ntm, portrait, james bort

Parce que j’écoutais NTM le soir en rentrant de l’école, mon casque sur la tête et le Walkman dans la poche. Parce que quand Léo Ferré me faisait trop déprimer, c’est NTM que je mettais à fond pour finir mes devoirs. Parce que quand même, à l’époque, ça faisait un peu chier les adultes. Parce qu’il m’arrive encore régulièrement de les écouter pour me remémorer ces époques révolues. Parce qu’il y a des gens comme ça, que l’on pense ne jamais rencontrer car ils se situent plus près de l’icône abstraite que de la personne physique.

kool shen, ntm, portrait, james bort

Read more

17 coms

Anna Piaggi

avril 26th, 2010 | Category: Hall of fame

anna piaggi, vogue italie, redactrice en chef, portrait

Pour vous présenter en quelques mots Anna Piaggi, je dirais qu’elle est tout simplement une icône incontournable de la mode internationale ainsi que rédactrice en chef du magazine Vogue Italie.
En prenant ce portrait d’Anna, je n’ai pu m’empêcher de penser à cette fameuse peinture de Louis XIV par Rigaud où celui-ci porte un long manteau de velours bleu, doublé d’hermine et aux fleurs de lys brodées de fils d’or.
Prêtresse des temps moderne Anna s’impose à nous par son excentricité volubile et désuète. J’ai une terrible tendresse pour le personnage et la silhouette fantasque qu’a créé Anna, tout à la fois Dame de Cœur et Fou du Roi.

Read more

14 coms

Terry Richardson

avril 14th, 2010 | Category: Hall of fame,Portraits de créateurs

Terry Richardson, portrait, james bort

Terry Richardson, c’est qui ? C’est quoi ? Un ovni ? Oui, on peut dire ça. Un génial photographe expert en provocation sorti tout droit des 80′s de la côte Ouest. Aussi. Du concentré de testostérone et d’hormones mâles puissance mille, mixées avec un peu de chemise à carreaux façon bucheron punk et une paire de lunettes volée à un camionneur fan d’Yves Saint Laurent. Aussi. En fait, c’est un peu tout ça à la fois et plus encore.
Terry assume son côté féminin en prenant en photo les plus grands tops de la planète dans des mises en scène dignes des plus beaux calendriers de pompiers. So porno-chic brut et sans détour.
Je l’ai rencontré lors d’une fashion week. Tandis que je lui posais quelques questions, j’ai vu un grand pan de mur blanc derrière lui, je lui ai demandé de m’accompagner. Il a pris la pose, le pouce en l’air, j’ai shooté. En allant faire un tour sur son blog Terry’s diary ou sur son site, vous comprendrez l’histoire du pan de mur blanc. A ne pas confondre avec le pan de mur jaune de Proust.
J’espère en tout cas que j’ai titillé un peu votre curiosité, n’hésitez pas à me donner votre avis sur cet objet photographique non identifié.
Bonne journée à tous.

13 coms

Malcolm McLaren

avril 09th, 2010 | Category: Hall of fame

Malcolm McLaren, james bort, sex pistols

J’ai appris hier soir la mort de Malcolm McLaren, ancien manager des New York Dolls et des Sex pistols. Je me suis dit qu’il s’agissait d’une erreur car je l’avais croisé il y a encore peu de temps et il resplendissait. J’ai refermé mon portable et me suis endormi. Au matin l’information se confirmait.
J’ai pris cette photo il y a 2 ans alors que je le rencontrais pour la première fois.
Rock save the King.

4 coms

Micky Green

avril 01st, 2010 | Category: Hall of fame

micky green, James Bort, Darkplanneur, portrait

Micky Green

Elle est assise en face de moi, ses cheveux sont blonds comme le filtre de la cigarette qu’elle porte à sa bouche rouge et ourlée. Je sens raisonner en elle cette absence incarnée comme un je-m’en-foutisme très impliqué qui ne serait le fruit d’aucun hasard. Elle est belle, sacrement belle même. Une icône russe, vierge de la passion des hommes que l’on aurait accrochée sur le mur d’un cabaret sombre.

micky green, James Bort, Darkplanneur, portrait

micky green, James Bort, Darkplanneur, portrait

Un grand merci à mes amis des Darkplanneur pour cette rencontre.
Read more

18 coms

Jean Charles de Castelbajac

mars 22nd, 2010 | Category: Backstages,Hall of fame,Portraits de créateurs

Jean Charles de Castelbajac by James Bort

Jean Charles de Castelbajac fait parti de ces créateurs auxquels je voue une admiration sincère. Non pas tant pour ses créations en elles même, mais pour cette œuvre totale et polymorphe qu’il met en place depuis des décennies. Sa pensée est une sorte de rhizome qui lance mille concepts dans mille direction et dont chacun donne naissance à une création, un son, une collaboration, une mise en scène, un dessin. C’est un artiste tentaculaire qui ne se définit pas seulement à partir du champ restreint de la mode. Il colle, assemble, détourne, s’approprie, cite, parodie, met en abime, tout ce que les fabriques à image que sont le cinéma, l’art, Disney, la télé, les comics, la mode et bien d’autres, nous donnent à voir.

JCDC, backstage, James Bort

Une série de portraits prise dans les backstages du défilé.

JCDC, backstage, James Bort

JCDC, backstage, James Bort

Read more

16 coms

Dita

mars 03rd, 2010 | Category: Hall of fame

Une image pour une rencontre. Par delà la folie érotique et médiatique de cette icône moderne et vintage à la fois, Dita Von Teese. Elle incarne parfaitement toute la complexité de notre société du spectacle, de ses recoins les plus sombres aux facettes les plus éblouissantes.
Sinon la semaine de la mode a commencé et j’ai déjà eu la chance de passer la journée d’hier dans la maison Cacharel, d’assister au casting et au fitting, les tests coiffure. j’ai pu rencontrer le créateur de la maison, Cédric Charlier et Maud le mannequin maison. J’ai eu le grand honneur de visiter les ateliers quelques jours avant le défilé de samedi. Je vous montrerai tout cela au plus vite.
Je cours ce matin dans une maison de Haute Couture et continue l’après midi sur les défilés.
Si cela vous intéresse, vous pouvez suivre ma Fashion Week en direct sur mon Twitter !

14 coms

Dries Van Noten

février 24th, 2010 | Category: Hall of fame,Portraits de créateurs

Je me souviens bien de la première fois où j’ai rencontré Dries Van Noten, j’étais dans les backstages en train de filmer, quand je vois Scott Schuman avec un grand sourire en train de se faire prendre en photo avec un monsieur fort élégant. Je ne connaissais pas alors le visage de Dries, je vais donc vers Scott et lui demande :
« Sorry, can I ask you a stupid question ? Is it Dries Van noten ? »
« Yeah ! » me répondit-il.
Je finissais enfin par mettre un visage sur ce nom si fameux.
Pour information, ce monsieur est un immense créateur belge héritier d’une longue ligné de tailleurs.
J’ai mis en ligne le mois dernier quelques photos des backstages so british du dernier défilé.
Pour en revenir à des considérations plus actuelles, Dries présidera le Festival de la Mode de Hyères qui aura lieu fin avril et auquel j’assisterai. J’espère donc tous vous y retrouver. Géraldine a d’ailleurs récemment parlé de la sélection des candidats et nous en donne un petit avant-goût.

Quelques minutes avant le défilé, Dries vérifie les derniers petits détails.

Un portrait que j’ai fait dans les backstages de Dries et dont le regard m’avait interpelé.

Read more

7 coms

Loïc Prigent

loic prigent, dior, james bort

Ma première rencontre avec Loïc Prigent fut à vrai dire une non-rencontre, puisque je passais des heures à coté de lui, sans même savoir que c’était lui. Ce n’est que quelques mois plus tard, que j’apprenais qu’il s’agissait en effet de lui. Jusque là vous suivez ?
Ma deuxième rencontre avec Loïc fut plus évidente, puisqu’on me l’avait décrit. Décrit oui, car Loïc c’est un peu le loup blanc de la mode, on en parle beaucoup mais on ne le voit jamais. Personnage extrêmement secret et discret, il est donc quasi impossible de trouver des images de lui.
J’ai beaucoup aimé ce personnage, drapé dans les habits de monsieur tout le monde pour mieux se faire oublier dans les coulisses silencieuses des ateliers de créations ou bruyantes et flamboyantes des backstages de défilés. Loïc est une sorte de héros d’une mythologie du quotidien dans un univers extraordinaire.

loic prigent, kris van assche

L’équipe au complet (ils sont deux) dans les backstages du défilé Kris Van Assche.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce garçon, vous devez savoir qu’il écrit pour le magazine Vogue et qu’il est l’auteur des plus beaux et intelligents documentaires sur le mode, qui soient. On a beaucoup parlé de lui récemment, concernant sa série de documentaires « Le jour d’avant », une série sur les coulisses des défilés Fendi par Karl Lagerfel, Jean Paul Gaultier, Sonia Rykiel et Proenza Schouler, 24h avant le show. Il est aussi l’auteur de la série « Signé Chanel » et du documentaire « Marc Jacob & Louis Vuitton »
Read more

14 coms

Au cœur de la Maison Lanvin

février 08th, 2010 | Category: Backstages,Hall of fame,Portraits de créateurs

lanvin, Alber Elbaz, Lucas Ossendrijver, james bort

Alber Elbaz (avec les lunettes) & Lucas Ossendrijver, Lanvin

Il y a des rencontres que l’on n’oublie pas, surtout quand il s’agit de la maison Lanvin et de ses créateurs Alber Elbaz et Lucas Ossendrijver.
Mes premiers pas au sein de cette maison sont accompagnés d’un énorme éclat de rires qui retentit au moment même où je pénètre dans l’immense salle du Palais de Tokyo. Je suis à peine entré que j’entends au loin une voix masculine parler en anglais. Un public lui répond par des rires.
Je pénètre la zone de défilé et découvre deux hommes faisant face à un groupe de personnes, qui se trouve être le staff Lanvin. L’un des deux tient un micro, l’autre est légèrement en retrait, lui aussi un peu spectateur. Le premier est plutôt petit et d’un embonpoint certain, habillé tout de noir avec de grandes et larges lunettes à montures noires. Le second est grand et svelte, le visage allongé et les mains fines.
Deux physiques antinomiques qui semblent étrangement former un couple parfaitement accordé.
Le premier s’appelle Alber Elbaz, directeur de création de Lanvin, le second est Lucas Ossendrijver, directeur artistique de Lanvin Homme, tout simplement.

lanvin, Alber Elbaz, Lucas Ossendrijver, backstage

Les deux créateurs font les derniers arrangements quelques secondes avant le défilé.

lanvin, Alber Elbaz, Lucas Ossendrijver, backstage

Il est 10h du matin ce dimanche, dans le 16ème arrondissement de Paris et Alber Elbaz fait un show devant un parterre déjà conquis. Le défilé commence dans une heure et il s’agit de détendre l’atmosphère tout en rappelant les fondamentaux de la maison.

lanvin, Alber Elbaz, Lucas Ossendrijver, backstage, mannequin

lanvin, Alber Elbaz, Lucas Ossendrijver, backstage, mannequin

lanvin, Alber Elbaz, Lucas Ossendrijver, backstage, mannequin

Read more

8 coms

Longchamp, a family affair

février 03rd, 2010 | Category: Hall of fame,Portraits de créateurs

longchamp, jean cassegrain

Jean Cassegrain, directeur général et petit-fils du fondateur de de Longchamp

Mon histoire avec la maison Longchamp commença par un choc émotionnel plutôt radical. J’étais à mon bureau en train de trier des photos quand j’ai reçu un coup de fil m’invitant à une rencontre avec Kate Moss.
- « Si je veux bien la rencontrer ? Il vous faut une réponse rapide ? Oui, ben oui. Je veux dire là oui tout de suite c’est oui. Et c’est quand ? Oui, ok parfait. Et c’est où ? Au Ritz ! Ah oui quand même, elle s’en fait pas. Oui ben oui. A mardi alors ! »
Kate Moss, la même qui a passé des années face à moi, me fixant avec intensité. Je n’ai jamais vraiment été du genre groupie, mais je me souviens parfaitement avoir découpé dans un magazine puis épinglé face à mon bureau, la célèbre et terriblement sensuelle photo en noir et blanc de Mario Sorrenti pour Obsession, où l’on voit Kate, très jeune, allongée nue sur un canapé et fixant l’objectif.
Mes ennuyeuses dissertations furent donc agrémentées pendant des années du regard et des fesses de Kate. Je dois donc beaucoup à Kate. Eh oui, messieurs les professeurs, ce n’est pas à vous que je dois mon Bac, mais bien à la cambrure de Miss Moss.
Read more

10 coms

Dans les ateliers Jean-Paul Gaultier

décembre 17th, 2009 | Category: Hall of fame,Portraits de créateurs,Revue de Presse

jean-paul gaultier, showroom, atelier, haute couture, mode

Un homme, un lieu, une équipe et une œuvre et qui ont pour résultat, la naissance d’un univers créatif unique. Voici l’équation simple qui m’est venue à l’esprit après avoir fait cette rencontre.

jean-paul gaultier, showroom, atelier, haute couture, mode

Par delà l’icône médiatique, c’est avant tout l’homme Jean-Paul Gaultier que je rencontre. Tout à la fois timide et discret, il semble se cacher derrière son sourire enfantin. Ses yeux mutins et malicieux me bercent et me mettent en confiance. Je remarque que nous sommes habillés de la même façon, chemise blanche, gilet noir, jean et basket. Il croise souvent les bras et accompagne ses mots d’une main virevoltante. Ses éclats de rires explosent souvent et résonnent dans son immense atelier du 325 rue saint martin.
A l’écouter, je remarque qu’il aime assez peu les médias et qu’il préfère de loin le travail de création, toucher la texture délicate des tissus que l’on déroule sur la table, la couleur des sequins et l’odeur acide du métal.
Je le vois avant tout comme un artisan et son équipe, animé d’une folie créatrice qui, d’une pincée d’enfance et d’une poignée de modernité met au jour des créations intemporelles. Il se livre peu mais ses gestes le dévoilent beaucoup.

jean-paul gaultier, showroom, atelier, haute couture, mode

Les murs fusionnent avec les moulages antiques, la vénus de Milo ne fait plus qu’un avec le sol, les lampes se mélangent aux fauteuils. Je m’imagine à Pompéi, à Hiroshima ou dans un film de Cronenberg. Cette masse blanche, informe et polymorphe mange sensuellement tout ce qui l’entoure. Je me fais happer par le silence.

jean-paul gaultier, showroom, atelier, haute couture, mode

jean-paul gaultier, Classique X, showroom, atelier, haute couture, mode

Je me promène un peu seul, à travers les pièces et découvre les créations de son dernier défilé ainsi que celles de la collection X de prêt à porter, un nouveau parfum aussi, Classique X incarné par Michelle Buswell. Ambiance libertine et licencieuse. Comme il le dit lui même, Madame Claude n’est pas loin.

jean-paul gaultier, Classique X, showroom, atelier, haute couture, mode

jean-paul gaultier, Classique X, showroom, atelier, haute couture, mode

Au dessus de ma tête, je remarque un immense lustre baroque et le regarde avec insistance me disant que quelque chose cloche.
« Ce sont des balles de pin-pong ! » Me dit-il en souriant.
En effet, le lustre est composé de milliers de balles de ping-pong, que Jean-Paul a fait réaliser et qui illustre parfaitement son esprit décalé et joueur.

jean-paul gaultier, Classique X, showroom, atelier, haute couture, mode

jean-paul gaultier, Classique X, showroom, atelier, haute couture, mode

J’ai eu l’honneur et le plaisir de découvrir l’atelier de création, les petites mains et les premières d’ateliers, tout comme j’ai pu le faire chez Christian Dior, mais ceci fera l’objet d’une prochaine histoire, d’un prochain billet.
Merci à l’agence Balistik*Art et Beauté prestige international.

James Bort en home de Vogue.fr « Dans les ateliers de Jean Paul Gaultier »
Une nouvelle et belle collaboration commence à naitre, car vous pouvez retrouver ce reportage sur le site de Vogue.fr. Je suis un peu ému je dois le dire, d’avoir l’honneur de voir mes mots et mes photos associés à un nom si prestigieux.

vogue, vogue.fr, jean-paul gaultier, james bort, atelier, haute couture, mode

vogue, vogue.fr, jean-paul gaultier, james bort, atelier, haute couture, mode

Merci et bonne journée à tous.

38 coms

One year in Beirut with Yas & Mirwaïs

juillet 31st, 2009 | Category: Hall of fame

yas, james bort

yas, james bort

Yas

Ayant vécu près d’une année dans les rues troublantes et déjantées de Beyrouth, je ne pouvais pas passer à côté de cette rencontre musicale et humaine avec la chanteuse Yas et Mirwaïs, un des cinq plus prestigieux producteurs du monde avec Timbaland et Dr Dre.
- Petite digression -
C’était il y a environ quatre ans, j’avais atterri au Liban pour une exposition de photos à l’espace Sandra Dagher en partenariat avec Zico House, une maison d’artiste où j’avais vécu quelques temps. Je devais y rester 15 jours pour raisons professionnelles et j’y suis resté un an pour raisons de cœur. Les journées se déroulaient entre le quartier de Gemmayzeh et la plage Edde Sand à Byblos, et les nuits qui ne finissaient jamais, se vivaient le plus souvent dans les quartiers Monnot, Verdun ou Hamra. Une époque bénite et révolue où les senteurs de l’orient se mêlaient aux traces d’une guerre encore trop présente et qui devait, un an plus tard, éclater à nouveau.
- Retour au présent -
J’aime assez peu que mon contenu suive l’actualité, j’attends donc le plus souvent que la tempête médiatique passe sur les protagonistes de mes histoires. J’avais ces photos prises avec les Darkplanneurs, depuis bien longtemps déjà, je décide donc de les ressortir de mon tiroir virtuel pour vous les présenter et par la même occasion parler de Mirwaïs et de sa muse Yasmine, qui ont sorti l’album Arabology. Plutôt que de longs discours, le mieux est de vous faire écouter deux titres dans la suite du billet.

mirwais, james bort

mirwais, james bort

Mirwaïs

Read more

17 coms

The muse

juillet 16th, 2009 | Category: Hall of fame,Men

Baptiste Giabiconi, lagerfeld, karl, james bort, dior

Baptiste Giabiconi, lagerfeld, karl, james bort, dior

Baptiste Giabiconi, muse de Karl Lagerfeld

Si je devais donner une définition de ce qu’est une muse, je dirais que c’est à la fois un écran vierge sur lequel on projette sa créativité et ses fantasmes, et une fenêtre au travers de laquelle on découvre un univers jusqu’alors inconnu. C’est une projection de sentiments connus et inconnus sur un être.
Baptiste n’est pas ma muse, je n’en ai pas d’ailleurs et je n’en cherche pas, je pense qu’une muse ne se cherche pas, elle s’impose à vous. Baptiste est depuis quelques temps la muse de Karl Lagerfeld, il n’a que 20 ans et je le vois comme le nouveau visage du créateur, une étrange projection de lui même sur un visage et un corps jeune. Il travaillait comme monteur ajusteur en aéronautique quand il a été repéré dans une salle de sport à Marseille.. Drôle de destin, drôle de rencontre.

Baptiste Giabiconi, lagerfeld, karl, james bort, dior

Read more

17 coms

Plein soleil

juillet 06th, 2009 | Category: Hall of fame,Men

aaron de mey, james bort, lancome


aaron de mey, james bort, lancome

Aaron de Mey, Directeur artistique de Lancôme



La rencontre sonne comme le titre d’un film d’Elia Kazan. Le personnage central pourrait être Tom Ripley, personnage double qui endosse les codes et la peau d’une société pour accomplir son étrange destin. Ce pourrait être une histoire comme celle-ci qui s’est déroulée, mais la réalité fut un peu différente.
La rencontre avec Aaron de Mey, Directeur artistique de Lancôme, se fait sur les quais de Seine, Quai Henri IV. Il est 15h, pas un nuage dans le ciel qui puisse atténuer la chaleur infernale et pas d’ombre qui puisse nous protéger. On se réfugie, suivi de son assistant sur une péniche-bar entièrement vide, j’ai l’impression d’être dans une peinture de Hopper. Des bateaux-mouches bondés de touristes, caméra au poing et banane à la ceinture, passent au loin. Des parisiens grillés, vêtus de slip de bain ultra flashy bronzent sur les quais. Je suis maintenant dans une photo de Martin Parr, je me refais toute l’histoire de l’art.
Nous discutons quelques minutes, puis j’emmène Aaron seul sur les quais pour faire un portrait de lui. Les pavés blancs qui amplifient la luminosité ainsi que le vent sec agressent ses yeux très bleus et fragiles, il dépose délicatement sa main pour se protéger du soleil, ses yeux sont humides, son regard sonne comme un cri de détresse, il me fixe. CLIC.

3 coms

Lily Cole is my Melody Nelson

juillet 01st, 2009 | Category: Hall of fame,Women

Lily Cole, Dior, James Bort


Lily Cole, Dior, James Bort



Quand Lily Cole me regarde droit dans les yeux, il y a comme un peu de fébrilité qui s’installe en moi. Un visage presque irréel, d’autres diront elfique, comme une communion sublime de deux planètes éloignées. Du haut de son mètre quatre-vingt, elle laisse doucement glisser son épaule le long de son corps, tourne sa tête vers moi et le monde se fige.
Pour l’histoire, Lily Cole est une des dix mannequins stars de la planète, elle est apparue dans les campagnes Chanel, Christian Lacroix, Hermès et bien d’autres. La dernière image que l’on a d’elle, c’est en couverture de Playboy, shootée dans une mise en scène à la Mélody Nelson, mais ce que j’aime aussi et surtout c’est sa passion pour l’histoire de l’art qu’elle n’a jamais cessé d’étudier.

Lily Cole, Dior, James Bort


19 coms

Anis

mars 25th, 2009 | Category: Hall of fame,Men

anis, la chance, gadjo décalé, cergy, james bort

anis, la chance, gadjo décalé, cergy, james bort

Rimbaud et Verlaine unis dans la même ivresse pauvre, s’aimant dans le berceau d’un spleen Baudelairien. La beauté douloureuse du visage de Glenn Gould jouant les Variations et marmonnant ses sentences chamaniques qui résonnent comme le grincement d’un tabouret. Autant d’images et d’émotions fragiles partagées en présence d’Anis. Laissant glisser ses doigts sur les cordes de sa sensibilité sans jamais la dévoiler, il s’infiltre lentement dans nos souffrances et nos plaisirs.
Il porte à sa main une guitare comme d’autres portent leurs fantasmes, le costume sobre et soyeux tombant élégamment sur des chaussures méthodiquement cirées. Dandy chic qui me rappelle le Gainsbourg des débuts, quand il chantait encore Le claqueur de doigts. Parce que l’humilité crée le respect, il s’habille de la plus belle manière, pour donner ainsi, un peu de l’amour qu’il reçoit du public.
Vous pouvez retrouver ce billet chez Darkplanneur en cliquant Ici.
Cliquez ci-dessous pour voir le clip de sa chanson Cergy.
Read more

8 coms

Sliimy

mars 23rd, 2009 | Category: Hall of fame,Men

sliimy, wake up, close and open, Womanizer, james bort

sliimy, wake up, close and open, Womanizer, james bort

La vie est faite de rencontres hasardeuses et étranges mais qui résonnent comme des évidences. Il y a quelques jours, je trouve un CD sur le rebord d’un bureau, ma curiosité est attisée par un étrange graphisme et un nom qui ne l’est pas moins, Sliimy. Je rentre chez moi et mets le disque en ne m’attendant à rien. Les premières notes commencent et je me retrouve déjà à l’arrière d’un wagon de manège fou poussé à pleine vitesse. Comme Dan Aykroyd dans le film Blues Brothers, je me retrouve pris par le démon de la musique, ma tête dodeline malgré moi au rythme de la mélodie et de cette voix sortie tout droit d’une boite de Quality Street.
La chanson s’appelle Wake Up, l’artiste ébouriffant et ébouriffé s’appelle Sliimy et vous pouvez voir le clip et d’autres photos en cliquant ci-dessous.
Read more

16 coms

Ykone est né ! Mon décrytpage de la campagne Dior Homme

février 12th, 2009 | Category: Hall of fame,Revue de Presse

cool


karl lagerfeld, kris van assche



Un petit peu d’autopromotion et de promotion des amis aujourd’hui, pour parler du nouveau site Ykone, sur lequel je collabore. Pour expliquer en deux phrases ce qu’est Ykone, je dirais que c’est une sorte d’encyclopédie de la mode regroupant de nombreuses références parmi les mannequins, photographes, créateurs et autres marques de luxe, mais le but final du projet est de créer un véritable réseau social dédié à l’univers de la mode et du luxe. Un peu à la manière d’un Wikipédia remixé à la sauce Facebook.
Découvrez Ykone
Découvrez mon article sur le décryptage de la campagne Dior Homme, shootée par Karl Lagerfeld.
Vous aurez peut être reconnu sur la photo que j’ai prise pendant le défilé Dior Homme, Kriss Van Assche, Karl Lagerfled et un des hommes du staff de Kanye West.

9 coms

Kanye West, encounter with a genius

février 02nd, 2009 | Category: Hall of fame

kanye west by james bort, james bort, dior

kanye west by james bort, james bort, dior

kanye west by james bort, james bort, dior

Parfois, la vie fait bien les choses, on s’endort le soir en se disant qu’on a passé une journée incroyable, comme un rêve. Une journée marquée par une rencontre importante pour moi, celle de Kanye West, immense musicien, créateur, un artiste complet et unique. J’étais sous le charme et admiratif de cet homme qui porte en lui une œuvre totale et puissante. Il ne parle pas, mais il accompagne vos pensées. Quand il pose, chacun de ses gestes et parfaitement contrôlé, il réajuste ses vêtement en permanence, vérifie que rien ne dépasse, que pas un pli ne se voit. Tout doit être parfait, la moindre poussière sur une manche doit être éradiquée. Une telle volonté de contrôle et de maitrise de son image est tout simplement fascinante. Il se conçoit comme il conçoit ses albums, il est l’artiste, le créateur de lui même. Un artiste total et totalement génial.
Cliquez sur Read more ci-dessous pour découvrir mon péché d’orgueil.

Sometimes, life is just like a dream come true, you fall asleep remembering what a wonderful day you just had. A day strongly influenced by a very important encounter, since I met the great, the wonderful and unique musician, Kanye West. I was already under the charms of his complete and powerful work. He does not speak but his aura is surrounding your thoughts. When he is posing for you, you can feel that his every move are controlled; he is always resetting his clothes, making sure that everything is as it should be, that no creases have appeared. Everything must be perfect; the smallest fluff on a sleeve has to disappear. Such a will to control and master his image is just fascinating. He sees himself as he conceives his work; he is his own artist creating himself as he goes. He is a complete artist and a pure genius.
Clic on Read more to see one of my sin.

Read more

23 coms

Karl Lagerfeld, Malcolm McLaren et Kris van Assche chez Dior

janvier 26th, 2009 | Category: Hall of fame

karl lagerfeld, james bort, dior


Karl Lagerfeld, james bort, dior

karl Lagerfeld

Malcom mc Laren, james bort, dior

Malcolm McLaren

kris van assche, james bort, dior

Kris van Assche

Je montrerai demain quelques photos du défilé Dior pendant lequel j’ai pris ces photos. Mais aujourd’hui, je voulais présenter une petite galerie de 3 portraits prise dans les backstage, après le défilé. De très belles rencontres pendant cet après midi pluvieux et, juste en passant, un grand merci à Ykone et à Mathieu.
Le permier portrait est celui de Karl Lagerfeld directeur artistique de la maison Chanel que l’on ne présente plus (je lui ferai un billet complet, tant cet homme est un créateur qui me passionne). Puis vient le mythique Malcolm McLaren, manager des New York Dolls puis des Sex Pistols qui créa avec sa compagne Vivienne Westwood la boutique londonienne SEX située sur Kings Road et devint le père spirituel de toute une génération de créateurs. Et enfin, Kris van Assche qui succède à l’immense Hedi Slimane à la tête de la maison Dior Homme. Des visages photographiés des millions de fois et devenus presque des icônes, je les ai abordés avec simplicité, pour tenter de saisir un peu de leur vérité.

17 coms

Patricia Kaas dans le Cabinet de Curiosités

octobre 26th, 2008 | Category: Hall of fame

Patricia Kaas

patricia kaas, darkplanneur

patricia kaas, darkplanneur

Pour la sortie de son nouvel album Kabaret, Patricia Kaas nous a accordé sa première interview en exclusivité mondiale (Argh ! J’adore utiliser ces termes emphatiques et pompeux à souhait !), pour le Cabinet des Curiosités de mister Darkplanneur (dit Eric Briones, vous le verez dans la suite des photos, maquillé tendance Orange Mécanique). Pour ceux qui aiment ou ceux qui tout simplement seraient curieux, vous pourrez découvrir l’interview de Patricia Kaas chez Darkplanneur d’ici quelques jours. Pour finir je veux faire une spéciale dédicace à Thomas Mondo, La Pravda et mister SerialBuzzer, que j’ai hâte de retrouver mercredi pour la suite des aventures.
Je vous invite à découvrir toutes les photos, en cliquant ci-dessous !

Read more

8 coms

Page 1 of 212