James Bort | Photographer & Filmmaker header image 1

Archive for the 'Men' Category

Jon Kortajarena

mai 06th, 2013 | Category: Men,Photo

Jon Kortajarena

J’ai rencontré Jon Kortajarena lors d’un shooting à Paris, dans un studio non loin du Canal Saint-Martin. Peau espagnol et sourire hollywoodien, il est l’égérie du parfum Kokorico de Jean-Paul Gaultier, acteur dans le film A single Man de Tom Ford et mannequin mondialement connu. Voici quelques photos.

Jon Kortajarena

Jon Kortajarena

Jon Kortajarena

Jon Kortajarena

4 coms

Lanvin, portraits.

juillet 04th, 2012 | Category: Backstages,Men,Photo

The scare that hides nakedness

mai 16th, 2012 | Category: Men,Photo

Christian Dior, James Bort, Mannequin

Quand les habits tombent, quand la mode n’est plus, il reste l’essentiel, le corps. Il est là, face à moi et ses yeux me fixent. Il ne se passe rien, il n’y a là rien à voir autre que la beauté dénuée de sens, asexuée et sans désir. Mais cette beauté seule, même orpheline, semble pourtant se suffire à elle-même.

Christian Dior, James Bort, Mannequin

Leave a comment

Alex

février 27th, 2012 | Category: Men,Photo

Alex Dunstan

Une rencontre avec Alex Dunstan quelques heures avant qu’il n’aille défiler pour John Galliano.

Alex Dunstan

2 coms

Hope

janvier 20th, 2012 | Category: Men,Photo

Tattoos at Jean Paul Gaultier, james bort

La fashion week homme vient de commencer et quoi de mieux que ce modèle rencontré chez Jean Paul Gaultier pour l’incarner. Je ne suis pas tatoué, ou très peu, mais depuis longtemps cet art m’intrigue, non pas tant par son esthétisme que par son pouvoir de sublimation du corps. J’ai souvent photographié des corps tatoués, mais ce qui crée cette fascination, ce ne sont pas ces dessins et typographies, qui hélas sont rarement beaux, mais c’est ce pacte sans retour où l’on décide de faire de soi-même, une œuvre d’art.
Je me souviens de cette phrase de Pascal qui nous dit, « Quelle vanité que la peinture qui attire l’admiration, pour la ressemblance des choses dont on admire point les originaux. » Le lien n’est pas évident, mais si cet homme n’avait pas été tatoué, je ne l’aurais probablement pas photographié.
Bonne journée à tous !

Tattoos at Jean Paul Gaultier, james bort

Tattoos at Jean Paul Gaultier, james bort

Read more

3 coms

Alex

juin 09th, 2011 | Category: Men,Photo

Alex Dunstan

Le visage lisse et provocateur, comme échappé d’un roman de Salinger, il me replonge dans 100 ans de vies que je n’ai pas connus. Il porte ses 20 ans comme d’autres portent leurs regrets et nargue ceux qui brûlent de nostalgie. Ce garçon à la cigarette, c’est Alex Dunstan, un des premiers mannequins que j’ai pris en photo à mes tout débuts. Depuis je le recroise régulièrement et je cherche à chaque fois à refaire cette première photo, cette photo originelle, sans technique, ni fard. Voici un nouvel essai, un visage lisse et un mur décrépi.

5 coms

In the streets of New York

mai 11th, 2011 | Category: Backstages,Men,Photo

Lanvin

Un petit air de fin de prohibition dans ces silhouettes signées Lanvin, qui me replongent dans l’unique épisode que j’ai vu de la série Boardwalk Empire de Martin Scorsese et avec l’irréel Steve Buscemi. New York est une ville qui a le don d’ubiquité, capable d’être tout et partout à la fois. C’est une scène sur laquelle chacun peut y laisser jouer ses fantasmes et s’y perdre avec délectation.

Lanvin

Loin de toute prohibition, j’écris ce billet depuis la terrasse du Starbucks de Montague Street à Brooklyn, un café Mocha à la main. Je regarde le temps et les gens passer. Mais il n’y a qu’à fermer les yeux ne serait-ce qu’une seconde, pour que les silhouettes de mes photos prennent vie et s’engouffrent dans une Cadillac 341 sous les hurlements des sirènes et d’une pluie de balles. Le point commun entre New York et l’imagination, c’est que tout y est permis.
Merci à vous !

Lanvin

5 coms

Boys don’t cry

avril 07th, 2011 | Category: Men,Photo

Vuitton by Marc Jacob

Après les reportages en ateliers, me voici de retour avec une photo de mode plutôt classique. J’aime ce grand écart visuel et philosophique, qui me fait passer des artisans solitaires travaillant le feu, aux jeunes mannequins posant en Louis Vuitton sur un décor en parpaings.
Essayer d’être multiple et polyvalent, touche à tout plutôt que spécialiste. Actuellement je m’amuse à développer d’autres facettes de mon travail, moins visibles, voila pourquoi ces derniers temps je suis ici de façon plus sporadique. Je me suis un peu retranché du monde pour mieux tracer mes lignes, diverses et précises.
Bonne journée à vous !

7 coms

Leçon d’anatomie

février 16th, 2011 | Category: Backstages,Men,Photo

Christian Dior Backstage

La tension musculaire de ce bras dénudé ramène à ma mémoire les souvenirs des cours d’anatomie dans le grand amphithéâtre des Beaux Arts de Paris. Une craie à la main nous dessinions sur d’immenses tableaux de classe les courbes de chairs, nous devinions les muscles, les veines, nous écorchions mentalement ces corps face à nous. Nous apprenions à comprendre le corps, sa mécanique, la répartition de ses masses, les enjeux de chacun de ses mouvements. Puis le visage, le dessiner inlassablement pour percer le mystère charnel et musculaire d’un rire, d’une grimace. Éclairer l’élégance d’un mouvement en comprenant la structure osseuse et musculaire du corps qui le fait.
Tant de beaux souvenirs et d’apprentissages que je mets en pratique chaque jour.
La photo a été prise dans les backstages du défilé Christian Dior.

5 coms

Men in Paris

février 07th, 2011 | Category: Backstages,Men,Photo

Andrej Pejic, paul smith

Andrej Pejic dans les backstage du défilé Paul Smith.

Les défilés hommes sont terminés depuis quelque temps déjà et tous mes reportages seront bientôt visibles ici et dans Madame Figaro. J’ai suivi Marc Jacob, Alber Elbaz, Paul Smith, Kris Van Assche, Dries Van Notten, Antonio Marras et Jean Paul Gaultier durant leur préparation. Des rencontres, des échanges, des moments volés avec tous ceux qui participent à ces spectacles.

Andrej Pejic, Jean Paul Gaultier, pap homme

Andrej Pejic lors du défilé Jean Paul Gaultier.

J’ai pu suivre des personnages incroyables tel que Andrej Pejic (Les deux photos ci-dessus). Une figure androgyne que j’ai rencontrée pour la première fois l’année dernière chez Gaultier. Elle est troublante, il est complexe et ne peut laisser indiffèrent. Une identité marchant sur le fil d’une frontière vibrante et floue. Un masque à deux visages aux yeux comme des miroirs.

11 coms

Try & cry

novembre 29th, 2010 | Category: Men

Veste Nicolas Andreas Taralis, james bort,

Deux portraits, celui d’un mannequin habillé par Nicolas Andreas Taralis et de Raphaël Ibanez ancien international français de rugby, pour vous parler d’une petite histoire que j’ai vécue samedi dernier.
Read more

4 coms

Old new thing

juillet 01st, 2010 | Category: Men

portrait, mannequin, homme

Il est 14h, je trie quelques photos et je tombe sur celle-ci prise lors d’un défilé Kenzo d’une saison précédente. Je ne sais pas pourquoi mais elle me parle aujourd’hui alors qu’à l’époque elle n’avait pas du tout attiré mon attention. C’est comme réécouter de vieilles chansons pour voir si elles ont bien vieilli ou si au contraire c’est nous qui avons changé. C’est étrange comme notre regard se modifie avec le temps sur les objets, les choses que l’on crée, les gens qui nous entourent.
Bonne après-midi à tous !

7 coms

Yurkievich

juin 29th, 2010 | Category: Backstages,Men

gaspard Yurkievich, backstage, fashion week, pap homme

La fashion week de l’homme a pris fin hier, je me retrouve à trier les photos. Je quitte la foule et la chaleur pour le silence de mon bureau. Je revis chacun des instants, faisant face à des dizaines de portraits dont la plupart ne sortira pas de mes dossiers. De manière générale je fais peu de photos, je regarde, écoute, me promène, m’assoie et contemple la grande fourmilière prendre vie.

gaspard Yurkievich, backstage, fashion week, pap homme

En ce qui concerne les portraits, j’essaie toujours d’anticiper le moment idéal, je ne cherche pas à le provoquer ou à le faire revivre. Même si le garçon ci-dessus était très joyeux, riant avant et après la photo, l’instant saisi et l’image qui en résulte représentent ma vision de lui, mélancolique, presque triste. Qu’importe la réalité, l’important est de la transcender. C’est ce qui me plait dans la photo, le faux-semblant, le mensonge consenti.

gaspard Yurkievich, backstage, fashion week, pap homme

gaspard-yurkievich-portrait

Quelques minutes avant le début du défilé, Gaspard Yurkievich s’amuse avec l’objectif, posant devant le trombinoscope.
Merci à vous et bonne journée.

7 coms

Come What May

juin 26th, 2010 | Category: Backstages,Men

james bort, cerruti, backstage

J’écris toujours en musique, invariablement, inlassablement. Avant de commencer chaque texte, je regarde fixement la photo qui va l’accompagner. Je la regarde comme on regarde les images d’un livre d’illusions d’optique où l’on voit apparaitre une forme quand on se met à loucher un peu.
Je fais pareil. Je fixe ce visage et j’attends qu’il me parle.
Je fixe une main, un tissu, une jambe, un lieu et j’attends qu’ils me racontent une histoire. Souvent ces photos jouent une toute autre mélodie que celle illustrée dans le sujet. Elles m’emmènent alors vers un poème, un film, une chanson, une peinture ou que sais-je encore. J’aime ce dialogue qui se tisse au-delà de l’image, car c’est à partir de ce moment que je comprends pourquoi elle m’a touché et pourquoi je l’ai choisie.
J’ai pris cette photo dans les très beaux backstages du défilé Cerruti qui se situait dans une des galeries de minéralogie du Jardin des Plantes. Et, concernant ce portrait, j’aimerais savoir quelle histoire il peut bien vous raconter ?!

12 coms

Juan Manuel Arancibia

mai 25th, 2010 | Category: Men

Juan Manuel Arancibia, james bort, dior, mannequin

J’ai rencontré Juan Manuel pour la première fois lors d’un défilé Dior Homme par Kris Van Assche. Je me souviens avoir pris une photo de lui (Ici, la troisième de l’article) où il pose et rit à n’en plus finir avec un autre mannequin.
Son visage est troublant, car il mêle à la fois innocence juvénile et gueule de voyou, tout à la fois beauté du diable et fragile angelot. Lèvres délicatement ourlées et cicatrice sur le front, un regard de ceux qui ont vu peu de chose mais une gueule qui a tout compris. J’ai suivi son ascension depuis ses débuts sur les défilés jusqu’à la retrouver maintenant régulièrement dans la presse (Il est l’égérie de la dernière campagne Dior homme, shootée par Karl Lagerfeld).
Merci et bonne journée à tout le monde !

9 coms

Les anges vagabonds

mai 10th, 2010 | Category: Backstages,Men

Kenzo, backstages

Les anges vagabonds est le premier titre français du livre de Kerouac Desolation Angels. Ce titre m’est venu en regardant ces portraits que j’ai pris lors d’un défilé Kenzo sur le thème de Jack Tati. Tati, Kerouac, a priori rien à voir, si ce n’est qu’ils sont deux références très ancrées dans mon esprit.
Ces gueules d’anges pourraient tout autant sortir du roman de Salinger, d’une série de photos de Larry Clark ou d’une vidéo de Warhol.
Perdus, errant dans les rues bruyantes de Brooklyn ou de Venice, casquette visée sur le crane et Converse pourries aux pieds. Des visages comme des romans ou des écrans de cinéma où je projette mes propres histoires.

Kenzo, backstage, mannequin

En tout cas souhaitez moi bonne chance car dans quelques heures je rencontre l’une des figures les plus influentes de la mode et de l’art en la personne de Pierre Bergé. J’ai tant lu et vu de choses sur lui et Yves Saint Laurent et je ne l’ai pourtant croisé que quelques fois sans jamais avoir l’opportunité de faire son portrait. J’espère que le résultat sera à la hauteur des mes espérances.

Kenzo, backstage, mannequin

Un grand merci à tous car vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur ce site et c’est pour moi un grand honneur. Je vous souhaite à tous une très bonne semaine.

Read more

15 coms

Les coulisses de la mode chez Dior, KVA, Tim Hamilton & Cerruti

janvier 25th, 2010 | Category: Backstages,Men

Dior homme, bakstages, mannequin

Chez Dior, cette posture sensuelle et fragile annonce l’explosion gothique qui va suivre.

La fashion week continue, les défilés se suivent mais ne se ressemblent jamais. J’ai cette fois ci, voulu mettre l’accent sur ces visages que l’on voit passer furtivement sur le catwalk. Que ce soit de jeunes beautés insouciantes ou des gueules cassées, je découvre des regards bien plus intenses que je ne pouvais l’imaginer.

Dior, homme, bakstages, mannequin

Les habilleuses positionnent les derniers accessoires chez Kris Van Assche.

Le scénario est invariablement le même. Les mannequins arrivent, découvrent leur portant et leur habilleuse, puis vont se faire maquiller et ensuite coiffer. Une fois que tout cela est fait, ils mangent un peu ou boivent un café puis vont se faire habiller. 30 minutes avant le show, la répétition commence sur le catwalk encore plastifié pour que les mannequins se calent sur la musique. Puis ils reviennent et patientent comme ils peuvent, musique, blackberry, ennui, isolement etc. Quelques minute avant le show, ils s’alignent devant l’entrée du catwalk, dernières retouches des habilleuses ou parfois même du créateur, on commence à entendre les basses dans la salle, les visages se tendent. Go !

Kris Van Assche, bakstages, mannequin

Toujours chez Kris Van Assche, le silence et le calme, quelques minutes avant le show, surprennent. Le créateur me dira que c’est sa façon d’exprimer son stress mais qu’intérieurement, il bouillonne.

Tim Hamilton, homme, bakstages, mannequin

Chez Tim Hamilton, l’esprit est au 50′s et au Rock’n roll sous acide.

Dior, homme, bakstages, mannequin

Chez Dior, de jeunes mannequins argentins tentent de détendre l’atmosphere.

Dior homme, bakstages, mannequin

Chez Dior, les mains dessinent les traits de visages qui font voyager.

Pour chaque créateur on retrouve des « gueules » et des styles différents, jeunes éphèbes quelque peu androgynes chez Dries Van Noten, machos absolus et sur-testostéronés chez Gaultier. Chez Dior Homme, la plupart vienne d’Argentine ou du Brésil.

Dior, homme, bakstages, mannequin

Le même visage après le défilé Dior Homme qui vient de prendre fin, chacun se rhabille pour courir vers un autre défilé.

Read more

16 coms

Ma Fashion Week à Paris

janvier 22nd, 2010 | Category: Backstages,Men

jean-paul Gaultier, fashion week, paris, défilé haute couture

Le mâââle chez Jean-Paul Gaultier. Qui a dit macho !?

Hier fut une journée très intense en matière de mode, car je l’ai passée entièrement à courir les défilés de la capitale. De Dries Van Noten, Jean-Paul Gaultier, Gaspard Yurkievich, Junn j en passant par Issey Miyake. J’ai pu aller à la rencontre des créateurs, faire leur portrait, passer des heures dans les backstages à assister aux préparations et prendre le temps de shooter quelques looks à la sortie des défilés.
Vous pouvez suivre mes pérégrinations et mes photos en direct dans tous les défilés de la Fashion week sur mon Twitter !
J’y retourne dès ce matin, j’espère que vous aimez !

dries van noten, fashion week, paris, défilé haute couture

Silence et maquillage chez Dries Van Noten

junn j, fashion week, paris, défilé haute couture

Quelques secondes avant le défilé chez Junn J

junn j, fashion week, paris, défilé haute couture

Concentration ou rêverie ? Chez Junn J

Gaspard Yurkievich, fashion week, paris, défilé haute couture

Le créateur Gaspard Yurkievich, 5 min avant le défilé. Un mannequin n’est pas là, que faire ?

jean-paul gaultier, fashion week, paris, défilé haute couture

Chez Gaultier on se retrouve sur un ring de boxe

jean-paul gaultier, fashion week, paris, défilé haute couture

Encore une gueule d’amour chez Gaultier

Dries van noten, fashion week, paris, défilé haute couture

Très appliqué chez Dries Van Noten ? Dans quelques secondes il sera dans la peau d’un néo-punk

Merci à toutes et à tous !

23 coms

Götgatan

décembre 08th, 2009 | Category: Men

anthon,stockholm,gotgatan,urbanoutfitters

Je suis de retour à Paris suite à un séjour au pays des femmes, belles, grandes et blondes, la Suède et plus particulièrement, Stockholm. Et même s’il n’y a pas de décalage horaire, je suis un peu décalé par le rythme doux et calme. Je reprends doucement mes repères.
J’ai eu peu de temps pour faire des photos dans la rue, d’autant qu’il fait nuit à 15h et que la lumière est dramatiquement faible tout au long de la journée. L’idéal serait de se promener avec deux boites à lumières, un générateur et cinq réflecteurs, mais c’est un peu lourd et peu pratique à manipuler quand on a 5 épaisseurs sur soi…

anthon,stockholm,gotgatan,urbanoutfitters

Sur la photo ci-dessus, Anthon n’a pas froid, non. D’ailleurs les suédois n’ont apparemment jamais froid. La tendance pour 80% des filles, c’est le legging (brillant si possible) avec une micro jupe par dessus, une petite veste en cuir avec des clous par ci, par là, et c’est à peu près tout. Pour ma part au même moment, j’avais une chapka vissée sur la tête, une énorme doudoune, des Pataugase qui semblent avoir fait la guerre, un tour de cou acheté en urgence chez UrbanOutfitters. Et dire qu’Anthon n’a même pas le nez rouge…
La photo a été prise non loin de Götgatan, une rue animée et très tendance, située dans le sud de la ville.
Apparemment j’y retourne cet été, donc si vous avez des bonnes adresses ou des bons plans, n’hésitez pas ! Excellente semaine à tous !

22 coms

Le temps d’un accord

novembre 18th, 2009 | Category: Men

pascal, seiko, james bort, stephane plassier, modèle Premier

pascal, seiko, james bort, stephane plassier, modèle Premier

Ce qui me fascine dans la pensée, c’est qu’elle fonctionne toujours par association.
Quand Seiko m’a proposé de réaliser une série de portraits mettant en avant l’un de ses modèles (ici le modèle Premier avec phase lune), de suite me sont venus un lieu, un visage et un style.
J’appelais Pascal et lui donnais rendez-vous non loin du café Marly. Son style casual chic s’accorderait parfaitement avec la très classique Premier. La lumière du matin, réfléchie par la blancheur du marbre, serait parfaite.

pascal, seiko, james bort, stephane plassier, modèle Premier

Bien qu’il ne m’arrive jamais de mettre en avant tel ou tel produit sur mes photos, j’ai senti qu’il y avait cette fois quelque chose à raconter et je me suis donc lancé sans complexe dans l’aventure. J’ai donc réalisé cet article sponsorisé, en collaboration avec les montres Seiko.
Bonne journée à tous.

pascal, seiko, james bort, stephane plassier, modèle Premier

Merci à Pascal du site Momb&Perena.

13 coms

The Wave

novembre 11th, 2009 | Category: Men

james bort


james bort



Parfois une rencontre ne tient qu’à peu de choses, un regard, une étole d’un blanc immaculé qui court le long d’un corps. A la façon d’une volute urbaine s’échappant de la cigarette de ce garçon, cette vague sans fin ni début a capturé ma course. Merci à Nadjib.
Ce matin je me lève tôt pour aller prendre de drôles de photos pour une expo à venir. Cette fois-ci c’est une commande un brin décalée par rapport à ce que je fais d’habitude. J’espère que je réussirai à quand même à retomber sur mes pattes !

6 coms

Man in the mirror

novembre 04th, 2009 | Category: Men

Alex, james bort


Alex, james bort



Alex, un personnage, une gueule, une attitude, une folie féline et malicieuse. Une belle gueule comme on dit, mais une gueule qui marque l’esprit. Ce mélange d’enfance et de maturité, cette force physique et ces taches de rousseur se lisent comme un appel à la liberté.

25 coms

One for the road

octobre 22nd, 2009 | Category: Men

jeremy, james bort, Cool attitude

jeremy, james bort, Cool attitude

Jérémy

Avoir la classe, c’est s’assumer et le revendiquer. C’est arriver à dégager ce sentiment complexe qui est de faire croire que l’on a pas conscience d’en avoir. Qu’y a t-il de plus séduisant qu’une belle femme qui s’ignore, à qui l’on aurait oublié de dire qu’elle est belle ? Avoir la classe, c’est se penser avec nonchalance, sans a priori, sans complexe ni tabou. C’est une façon d’appréhender les choses avec cette distance négligemment sincère. C’est quand sa personnalité prend le pas sur son ego.
Avoir la classe : c’est Chet Baker jouant quelques notes sur sa trompette, tard le soir, avachi dans un taxi new-yorkais.
Avoir la classe : c’est Steve McQueen allumant une cigarette assis sur le capot de sa Dodge Charger, la combinaison ouverte sur son torse nu.
Avoir la classe : c’est Fred Astaire, chapeau vissé sur la tête rentrée dans les épaules, chaloupant d’un pas à l’autre et quittant le comptoir pour chantonner une dernière fois, « One for my baby ».
Read more

21 coms

Comme un livre ouvert

octobre 14th, 2009 | Category: Men

clayton, james bort, street style


clayton, james bort, street style

Clayton



Il y a des regards comme ça qui ne laissent pas indiffèrent, un peu comme quand on referme un bouquin de Kerouac après des heures de routes sinueuses, perdu dans les vapeurs d’alcool. Des regards qui font voyager à travers les siècles et les continents, un peu comme quand on referme un bouquin de Mark Twain, la tête remplie de rêves enfantins et de contemplations solitaires. Il y a des regards qui sont des romans de mille pages où mille vies, mille pays, mille rêves prennent place dans la scénographie d’une rétine. Il y a des regards qui donnent envie de poser l’appareil photo car, à quoi bon ? A quoi bon figer l’instant d’une émotion évanescente. Il y a des regards qui n’ont pas besoin d’être photographiés.

clayton, james bort, street style


28 coms

Kind of blue

septembre 23rd, 2009 | Category: Men

Henning Vana, james bort, london

Henning Vana, james bort, london

Henning Vana, London.

Puisque je n’ai pu assister à la fashion week londonienne, voici une rencontre avec Henning Vana, jeune mannequin anglais rencontré il y a quelques semaines. Sa silhouette m’a attiré car je me souviens que je portais le même genre de manteau pendant mes années aux beaux arts. Chiné dans un surplus militaire, je me prenais un peu pour Corto Maltese, beaucoup pour Rimbaud. Boutons dorés et intérieur déchiré, un peu bohème mais pas trop quand même.
Read more

17 coms

Campagne Le Mont Saint Michel

septembre 02nd, 2009 | Category: Men,Revue de Presse

le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne


le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne



Ça y est ! J’ai enfin l’honneur et le plaisir de vous présenter la campagne photos que nous avons réalisé avec Christian aka Le modalogue et la belle Nizzagirl que je remercie infiniment.
Il s’agit donc de la campagne Le Mont Saint Michel homme 2009-2010 créée en collaboration avec le groupe pop belge Das Pop, dont le chanteur Bent est modèle sur les photos. Griffe presque centenaire, partenaire privilégié d’Agnès B., Vanessa Bruno, Paul & Joe ou Chloé, Le Mont St Michel est aujourd’hui reconnu pour être une des marques les plus créatives du secteur de la maille.
Christian s’est occupé du stylisme et moi de la photographie. Un lieu étrange, l’ancienne usine désaffectée appartenant à la famille d’Alexandre Milan, fondateur de la marque Le Mont Saint Michel. Une lumière en claire-obscure comme je les aime donnant des allures de héros néo-romantique à Bent.
J’espère que l’univers de cette campagne vous plaira.

le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne


le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne


le mont saint michel, das pop, james bort, le modalogue, campagne

Campagne photo Le mont Saint Michel, collection Homme 2009-10.

31 coms

The muse

juillet 16th, 2009 | Category: Hall of fame,Men

Baptiste Giabiconi, lagerfeld, karl, james bort, dior

Baptiste Giabiconi, lagerfeld, karl, james bort, dior

Baptiste Giabiconi, muse de Karl Lagerfeld

Si je devais donner une définition de ce qu’est une muse, je dirais que c’est à la fois un écran vierge sur lequel on projette sa créativité et ses fantasmes, et une fenêtre au travers de laquelle on découvre un univers jusqu’alors inconnu. C’est une projection de sentiments connus et inconnus sur un être.
Baptiste n’est pas ma muse, je n’en ai pas d’ailleurs et je n’en cherche pas, je pense qu’une muse ne se cherche pas, elle s’impose à vous. Baptiste est depuis quelques temps la muse de Karl Lagerfeld, il n’a que 20 ans et je le vois comme le nouveau visage du créateur, une étrange projection de lui même sur un visage et un corps jeune. Il travaillait comme monteur ajusteur en aéronautique quand il a été repéré dans une salle de sport à Marseille.. Drôle de destin, drôle de rencontre.

Baptiste Giabiconi, lagerfeld, karl, james bort, dior

Read more

17 coms

Page 1 of 3123