Les voyages en train

December 23, 2008

wait2


Wait



Je prends souvent le train en ce moment et je me suis rendu compte que j’arrivais toujours en avance, pour m’assoir, regarder les gens et les prendre en photo ou les dessiner. J’aime beaucoup cet endroit de passage bruyant et froid, qu’est la gare. Comme un gigantesque insecte métallique traversé de part et d’autre par des milliers de voyageurs pressés. Un flux continu de corps anonymes qui se croisent et s’évitent en de subtiles chorégraphies. Regarder une personne dans les yeux est souvent ressenti comme une agression, presque comme un viol. Elle ne comprend pas que l’on veuille simplement intercepter son regard, sans autre but que d’échanger un peu de notre être, sans haine ni amour. Les regards ne se mêlent donc jamais. Dans tout ce flux, l’immobilité attire le regard, la lenteur s’affiche comme une révolution et c’est alors que le charisme nait d’une posture figée, fière et droite.

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Antoine December 23, 2008 at 5:25 pm

    Je suis entièrement d’accord avec ce que tu dis sur le Regard, qui peut y être purement spontané, et n’est pas forcément chargé de sous-entendus .
    ps: Alors, Parenthèse “extrapolation scénaristique”, l’imperturbable sérénité d’un élégant joueur de Foot suédois venu négocier un transfert au PSG dans le cadre du “Mercato hivernal” ?

  • Reply James Bort December 23, 2008 at 6:58 pm

    Antoine – Décidément, j’aime beaucoup les concepts que tu inventes, “extrapolation scénaristique” ! Par contre je laisse les esthète du football valider ton scénario car ma culture footbalistique est très limitée. “Mercato hivernal”, un fromage du nord de l’Italie ? :)

  • Reply louison December 23, 2008 at 8:19 pm

    très réussie celle-ci. Bonnes fêtes de fin d’année.

  • Reply Dandy. December 24, 2008 at 12:34 am

    James Bort!
    Cela fait un certain temps que j’observe votre travail sens osé un commentaire mais j’ai pris mon courage à deux mains !
    Que dire de votre travail?
    C’est une série de clichés volés sens indiscrétion et pleins de simplicité
    mais je crois que c’est ce qui rend votre travail génial !
    Vous nous en apprenez très peux sur vous mais je pense que c’est pour gardé le mystère.
    Vous me fasciné de cliché en cliché j’espère un jour trouvé les mots pour commenté l’une de vos photo.
    Cordialement Dandy.

  • Reply James Bort December 25, 2008 at 12:30 pm

    louison – Bonnes fêtes à toi aussi et merci pour ces moments passés à partager nos idées sur ce site.

    Dandy – Mais vous avez très bien trouvé les mots et je suis flatté et touché par votre analyse. “C’est une série de clichés volés sans indiscrétion et plein de simplicité”, une jolie et juste définition de ce que j’essaie de faire.
    A très bientôt Dandy et joyeuses fêtes !

  • Reply Grégory D.V. January 4, 2009 at 5:05 pm

    Je dois bien avouer, à l’instar de Dandy, que je consulte religieusement et régulièrement ce site mais que ce n’est que la première fois que je publie une réaction… Notez que des réactions, ce n’est pas ce qui manque lorsqu’on observe une de vos photos… Personnellement, j’aime également regarder les gens passer, que ce soit à la gare, assis à une terrasse d’un café, en soirées au dans d’autres lieux, … Je m’amuse souvent à leur imaginer une situation, une histoire, un contexte, sans aucune perversion, cela semble couler de source… Et je dois bien reconnaître que je fais inconsciemment la même chose lorsque j’observe des photos…
    Le fait est que dans la réalité, les gens ne sont plus habitués à être regardés sans arrières pensées, et le climat actuel, individualiste, froid, dangereux à tendance paranoïaque, ne fait qu’accentuer ce phénomène…
    Mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui a récemment débuté…
    Excellente journée…

  • Leave a Reply