Smalto. Act II, Scène finale.

April 14, 2009

james bort, smalto


james bort, smalto



La pièce se joue en deux actes, avec pour décors l’hôtel particulier abritant la maison mère de Smalto, la jeune héroïne Youn Chong Bak, Directrice artistique, tire fils et ficèles pour donner forme et sens à cette chorégraphie taillée sur mesure.
La musique qui se joue est lointaine et timide, n’osant braver la statuaire parfaite des ombres chevaleresques. Les regards fiers percent les coeurs et les âmes de ceux qui viennent sans combat à mener.
Ils pillent les fantasmes de celles qui mendient amours et tendresses, ne se retournant jamais pour contempler les coeurs qu’ils ont brisé.

james bort, smalto



Tout cela pour dire qu’en plus d’avoir abusé des poules en chocolat Lindt, je me suis replongé dans la bibliothèque de ma chambre d’enfant, celle qui me vit grandir, loin de Paris, pour y retrouver tous mes livres favoris.
Dix auteurs pris au hasard : Jack Kerouac, Shakespeare, Freud, Romain Gary, Gogol, Rimbaud, Baudelaire, Raymond Queneau, Alfred Jarry et Deleuze. Autant de pages qui m’ont accompagné et formé durant ces années, mais qui ne me feront jamais oublier le gout du chocolat.
J’espère que vous avez passé de joyeuses fêtes de Paques pour certains et un bon weekend pour d’autres. En vous souhaitant une belle semaine.

james bort, smalto


james bort, smalto, Youn Chong Bak


james bort, smalto, Youn Chong Bak


Youn Chong Bak, Directrice artistique de Smalto

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply nadianoushka April 14, 2009 at 1:17 pm

    bonjour,
    c’est la première fois que je laisse un message mais je suis une vraie fan de ton travail. Ce n’est pas toujours facile de transcrire les sentiments qu’on éprouve à la vue d’une photo. Mais je dois dire que tes photographies capturent toujours la personnalité de tes modèles.Derrière des attitudes, des looks, des regards, et pourquoi pas auusi des chaussures, on arrive toujours à deviner, ou plutôt déceler, une part de l’autre. La photographie est comme le miroir de l’âme dit-on…non?

  • Reply nicole April 14, 2009 at 1:18 pm

    Merci pour ces magnifiques photos qui nous font découvrir le talent de cette toute jeune créatrice Youn Chong Bak.

  • Reply Pierre-Jean April 14, 2009 at 5:25 pm

    Et moi dans une réaction tellement primaire, je signerais bien pour le costume sombre. Good job.

  • Reply James Bort April 14, 2009 at 7:54 pm

    nadianoushka – Bonjour Nadia. Très heureux que tu aies laissé ce message pleins de compliments qui me touchent beaucoup. Heureux aussi que tu vois ce que j’essaie de montrer, l’être humain dans sa beauté intérieur et extérieur.

    nicole – Mais de rien et merci à toi pour ce beau we plein de chocolat ! :)

    Pierre-Jean – Alors nous sommes deux à avoir des réactions primaires !

  • Reply eveange66 April 14, 2009 at 10:07 pm

    Ah le costume noir…je voudrais bien être un homme là maintenant…
    Photos splendides, cadre merveilleux.
    Premier post ici après une découverte ravie il y a quelques semaines.
    Je suis heureuse de voir qu’un style comme celui de Mr Smalto est toujours d’actualité.. mais pourquoi les jeunes hommes laissent ils de côté le port du costume avec mépris.
    a mon sens, rien de mieux que le costume pour “sculpter” un corps masculin, pas besoin pour cela de s’en tenir au costume stric, Smalto en est le parfait exemple.

  • Reply kate_ April 14, 2009 at 10:20 pm

    simply gorgeous!
    besos

  • Reply Miss Glitzy April 15, 2009 at 12:13 pm

    Pour moi, ce serait plutôt le manteau gris, sa forme est parfaite et cette teinte… Merci pour de partager avec nous cette séance. J’aime beaucoup aussi le style décontracté de la directrice artistique et ses escarpins Gucci!

  • Reply Myo April 15, 2009 at 12:17 pm

    Bonjour,

    Je n’ai aucun blog pour le moment. Du moins, je n’en ai plus.
    Mais justement je me suis remise à la lecture et à la découverte de ces petits bijoux de communication. Je suis donc tombée sur BRAVO!
    J’ai souvent trouvé l’exploitation de l’image masculine difficile à gérer. Je trouve que vous vous en sortez avec classe. Bravo. C’est un très bon travail.

    Au plaisir d’en voir d’avantage.

    Myo

  • Reply Nicolas April 15, 2009 at 5:00 pm

    Que de compliments mon cher James, pour ma part je rejoins Miss Glitzy et ce sera le manteau gris.
    Très belle série, tu as su nous donner envie avec la première de la semaine dernière et maintenant on en voudrez encore.

  • Reply Bonnie April 15, 2009 at 8:12 pm

    Ajoutez mes louanges sur le compte de la redingote grise : elle tombe si merveilleusement, qu’on peut même en deviner la matière sur ta photo. Je voudrais la même, j’adore me blottir dans des habits d’homme, ceux dont la perfection de coupe suffit à faire le vêtement.
    Et en échange, je veux bien lui donner un de mes pulls, vu qu’il les porte comme moi, loose et très loin du cou. Elégance un peu androgyne, mais terriblement masculine, comme un David Bowie 00’s.
    Quant à ton oeil de photographe : grande classe, comme la sape. Bravo.

  • Reply i luw fashion April 17, 2009 at 12:41 am

    Brilliant photographs James, keep up the good work.

  • Reply James Bort April 17, 2009 at 12:16 pm

    Merci à tous pour tous ces encouragements et ces compliments ! Je suis en train de mettre en place plein de nouvelles campagnes de shooting avec de superbes marques. A très vite pour de nouvelles aventures !

  • Leave a Reply