Sotheby’s

May 30, 2011

Dans les coulisses de Sothebys

Enfant, je rêvais de me retrouver enfermé dans un magasin de jouets, seul, entouré de tous les objets de mes désirs et où les seules règles seraient celles de l’imagination.
Depuis quelques jours les contours de ce fantasme deviennent plus nets. Même si quelques années me séparent de mon enfance, j’ai la chance d’y replonger à chaque nouvelle collaboration. Aujourd’hui, je me retrouve à m’émerveiller chaque matin qu’en j’entre dans la plus vieille maison de vente aux enchères du monde, Sotheby’s.

Dans les coulisses de Sotheby's

Être totalement libre de tout, dans les lieux les plus fermés et sécurisés du monde, voilà ce qui est grisant. Je suis presque seul ce soir, entouré d’œuvres d’art, je les entends parler entre elles et me raconter leurs histoires. J’écoute, assis dans ce musée imaginaire.

Dans les coulisses de Sotheby's

Je déambule entre un César et un Tinguely, je frôle un Jeff Koons, longe un Martial Raysse, touche un César, soulève un châssis et découvre un Picasso, puis m’arrête devant un Miró. Le temps se fige, j’ai le cœur qui bat et le jeu finit par prendre le pas sur le travail. Je pose mon appareil, m’assoies et profite.

Dans les coulisses de Sotheby's

Derrière une planche de carton, posé contre le mur, se cache un sublime Miró estimé à pas moins de 3M d’euros. Mais étrangement, le vertige ne vient pas tant du prix que de la beauté de la toile.

Dans les coulisses de Sothebys

La position du porteur me fait penser à un Christ en croix et semble dialoguer avec les Red Pop de Serrano.


Dans les coulisses de Sotheby's

Une séance de Mecano et surtout de casse-tête avec le montage de ce Tinguely tout droit sorti de sa caisse.

Dans les coulisses de Sotheby's

Dans les coulisses de Sotheby's

Dans les coulisses de Sotheby's

Ici, on se penche sur un Picasso.

Dans les coulisses de Sotheby's

Voici donc une première série de photos prise chez Sotheby’s, pendant le montage de la vente Art Impressionniste et Moderne / Art Contemporain qui aura lieu le 31 mai et le 1er juin. Ce n’est que le début de ma collaboration avec cette maison, la suite viendra très bientôt.
Merci à tous et bonne semaine.

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply jean-pierre May 30, 2011 at 2:42 pm

    Quelle déambulation de rêve que ce parcours dans les coulisses de la création où résonnent dans un silence à peine audible”les trompettes de la renommée”.

  • Reply nicolas May 30, 2011 at 4:33 pm

    Tu réalises là le rêve de bons nombres d’adultes qui ont gardé leur âme d’enfant. Avec Mylène nous rêvions de nous faire enfermer au MOMA pour scruter et découvrir le secret des tableaux les plus énigmatiques. Tu livres une série atypique très éloignée de ton travail habituel et pourtant tu saisis les émotions, angoisses de l’avant.

  • Reply James Bort May 30, 2011 at 4:53 pm

    jean-pierre – J’imagine que ces œuvres doivent te parler plus qu’à n’importe qui.

    nicolas – Avant tout, je te souhaite un excellent séjour à NY. Concernant cette série, c’est vrai qu’elle est plus réaliste et documentaire, plus éloignée des codes que je m’impose parfois.

  • Reply Pierre-Jean May 31, 2011 at 9:38 am

    Ma photo préférée, celle où nous avons l’impression d’être dans une chambre d’enfant… oui mais une chambre d’enfant à plusieurs dizaines de millier voire centaine de millier d’euros. Well done James. @+

  • Reply James Bort May 31, 2011 at 10:03 am

    Pierre-Jean – On peut même dire plusieurs millions, car à lui seul, le Martial Raysse (le visage de femme pop) est estimé à 1,8M. Merci beaucoup Pierre-Jean, ça me fait toujours plaisir de te lire ici.

  • Reply Karim May 31, 2011 at 12:02 pm

    Elles me font penser à ta série sur l’expo YSL. Il y a toujours plein d’humour dans tes photos.

  • Reply Inès May 31, 2011 at 3:12 pm

    Oh ! Comme je vous envie !
    Étudiante de 20 ans, j’ai depuis mes 16 ans l’ambition de devenir commissaire priseur. Voire ainsi l’envers du décor d’une de mes institutions favorites me touche particulièrement. Merci énormément pour la qualité de votre travail que je trouve fantastique, je ne peux que m’extasier devant un tel regard sur les belles choses. J’espère que vous rapporterez de bien jolis clichés de votre plongée dans l’univers du marché de l’Art…

  • Reply James Bort June 1, 2011 at 3:36 pm

    Karim – J’aime ajouter des petites histoires dans l’histoire, je me fais parfois rire tout seul quand je prends certaines photos.

    Inès – Dans quelques heures je retourne à la vente du soir qui vient clôturer celle d’hier soir. Ce sont toujours des moments très intenses. Merci beaucoup Inès pour votre message et vos compliments !

  • Reply Sunny Side June 4, 2011 at 1:36 pm

    Ah les fées se sont penchées sur vous ! C’est le coeur battant chaque fois que j’entre chez eux, quel privilège de pouvoir déambuler comme vous le faites ! Cette sculpture de Wang Du me touche tellement, son expo au Palais de Tokyo était géniale.

  • Leave a Reply