Jean Paul Gaultier

June 23, 2011

Jean Paul Gaultier - Montréal

Je me promenais dans les couloirs du musée des Beaux-Arts de Montréal quand par hasard, j’ai ouvert cette porte ou étaient entreposés ces mannequins, immobiles, silencieux, baignant dans le soleil matinal de la rue Sherbrooke. Tout le travail du créateur m’est revenu ainsi que ses parfums, des bustes d’hommes et de femmes soufflés dans le verre. Des corps à la nudité sans honte, allongés et emmêlés.
Je suis allé de suite chercher Jean Paul Gaultier pour lui dire de m’accompagner ici, qu’il s’assoie au milieu de ce boudoir sadien et factice pour que je puisse faire cette photo.

Jean Paul Gaultier - Montréal

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Mymy June 23, 2011 at 10:24 am

    Il y a tellement de force et d’émotion dans tes photos, elles sont superbes ! Monsieur Gaultier est un homme formidable et fascinant !

  • Reply bouclette June 23, 2011 at 11:01 am

    je n’ai jamais laissé de comm ici mais cette photo m’y oblige, elle me touche énormement..

  • Reply James Bort June 23, 2011 at 11:43 am

    Mymy – C’est vrai que c’est très agréable d’échanger avec lui et son énergie nous pousse tous de l’avant. Merci Mylène !

    bouclette – Je suis ravi que cela te plaise, merci :)

  • Reply Sophie June 23, 2011 at 2:47 pm

    Je rejoins l’avis des deux premières…Tu as su capté l’instant, cette première photo surtout, a quelque chose de captant, magique!

    Au fait l’autre jour en feuilletant un “Elle” espagnol, je suis tombée sur une photo de starck qui m’a semblé être de toi…ça m’a fait sourire…

  • Reply nicole June 25, 2011 at 10:28 am

    Devant ces corps dénudés, les pensées de Monsieur Gaultier doivent déjà être prises dans un tourbillon de création.
    Instant de sagesse et de méditation que nous pouvons ressentir dans ces deux photos.

  • Reply maryophoto June 28, 2011 at 4:27 pm

    Dois-je vraiment dire l’émotion et la force que me transmet la dernière photo.
    Malgré la mise en scène, on voit dans la dernière photo juste la gravité d’un homme qui contemple ces mannequins comme autant de cadavres de moments passés. Oui, cette photo qui montre l’homme dans toute son intimité intérieure me fait penser à un homme qui contemple les vestiges de sa vie.

  • Leave a Reply