Mercer Street

September 5, 2010

temperley, new york, broome street

Je ne sais plus comment je me suis retrouvé en train de photographier Janice, au 2ème étage d’un immeuble de Mercer Street dans Soho. Je venais de quitter le quartier de Greenwich Village où j’avais passé la matinée à ne rien faire. Mais attention, ne “rien faire”, c’est tout un art car il s’agit évidement de ne rien faire, mais de le faire bien. Il est nécessaire aussi de laisser monter en soi ce doux sentiment de culpabilité, car tandis que vous ne faites rien, d’autres font. Je décidais donc de continuer de ne rien faire, mais cette fois ci en marchant. Les possibilités de stimulations visuelles et intellectuelles étant décuplées par le fait que j’avançais dans la ville, mon regard s’arrêta sur la façade d’un immeuble. Derrière les vitres du 2ème étage, je vis quatre Stockman qui me narguaient. Je me dis que ce devait être un atelier de couture, car après tout j’étais sur Mercer Street, la rue des showrooms, ateliers et autres couturiers.

temperley, new york, broome street

Ma curiosité étant piquée, je cherchais une porte et vis un petit panneau avec une flèche qui montrait la direction d’un immense escalier aux murs rayés de vert et de blanc. Je montais doucement et me crus l’espace d’un instant dans cette maison du sud de Londres où j’avais séjourné l’été dernier. Je n’étais pas très loin car le showroom où je me dirigeais était celui de la marque Temperley, une marque londonienne.
Je jetais un rapide coup d’œil sur les portants et commençais à rebrousser chemin quand une jeune fille sortit d’un bureau et vînt à moi. Cette jeune fille, c’est Janice et tandis que nous discutions, je me posais cette étrange et incongrue question :
“Suis-je en train de ne rien faire ?”.

temperley, new york, broome street

temperley, new york, broome street

Pour les curieux, l’adresse du showroom de Temperley est :
453 Broome Street, 2nd Floor Loft. New York.
Allez-y de ma part !

You Might Also Like

No Comments

  • Reply SLIMANI September 8, 2010 at 12:22 pm

    Bonjour James,

    Simona, Janice, Soho, Mercer Sreet…
    “un jour j’irai à New York avec toi” dit la chanson!
    eh bien! j’aimerai comme vous, déambuler dans Mercer St et peut-être tomber sur sur l’ateleir du modeliste Nicolas Caito.
    Merci pour le petit voyage.

  • Reply James Bort September 8, 2010 at 2:33 pm

    SLIMANI – Je ne connais pas Nicolas Caito, mais je m’empresse d’aller le découvrir. Par contre je connais parfaitement la chanson de Téléphone, je l’ai même écouté ici ! Merci à vous pour message.

  • Reply SL September 8, 2010 at 2:50 pm

    Une atmosphère extraordinaire se dégage de ces photos…trés intimiste pour une boutique! Et le texte me fait réitérer mon compliment d’hier: un écrivain est né!

  • Reply Pierre-Jean September 8, 2010 at 11:57 pm

    Tu ne fais rien et en plus tu le fais bien. :) @ +++

  • Reply James Bort September 9, 2010 at 12:01 am

    SL – C’etait un drôle de moment en suspension dans une journée au rythme étrange. Merci beaucoup pour le compliment même s’il est loin d’être mérité ! :)

    Pierre-Jean – Merci cher gentleman !

  • Reply jean-pierre September 9, 2010 at 10:43 am

    Attention!Il y a une énorme différence entre:”je ne fais rien” et “je fais rien”. La deuxième proposition est complexe car elle demande beaucoup de patience, de réserve(s)et de regard périphérique. C’est une posture rare dont il faut surveiller les détours en permanence, surtout quand le désir de création s’en empare. Il faut marcher. Lorsqu’on fait un pas, la surface au sol nous montre l’étendue qu’il reste à parcourir.C’est ce petit rien qu’il faut savoir saisir.
    Bravo! Encore quelques pas hésitants et les limites s’éloigneront.

  • Reply nicole September 9, 2010 at 10:47 am

    Ta démarche montre bien que la curiosité n’est pas un vilain défaut mais tout le contraire.
    Bravo pour l’harmonie entre ton texte et tes photos.

  • Reply Red Mango October 18, 2010 at 2:19 pm

    Very nice post!

  • Leave a Reply