Why ?

November 4, 2010

lanvin, james bort, portrait

Un visage évanescent baignant dans une blancheur virginale. J’ai le sentiment que cette fois-ci, c’est elle qui me pose la question. Ce “Pourquoi ?” auquel je n’ai aucune réponse. Chaque photographe a sa propre grammaire et si cette photo devait être un signe de ponctuation parcourant mes phrases, ce serait un point d’interrogation.

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Princesse Pia November 4, 2010 at 12:52 pm

    Ce regard, on a envie d’y plonger et s’y perdre !
    La lumiere est magnifique.

  • Reply James Bort November 4, 2010 at 12:54 pm

    Princesse Pia – Se perdre dans ses yeux, l’idée me plait beaucoup. Merci !

  • Reply DandyMaxim November 4, 2010 at 2:27 pm

    Mais qui est-elle

  • Reply Khaïra November 4, 2010 at 4:58 pm

    éblouissant (de beauté, de mystère, de magie … de plein de choses) ; on s’y perd : c’est bien ça
    (et ce blanc en arrière plan, je crois que c’est la première fois que je vois ça, ou alors ça ne m’a pas marqué plus que ça !)

  • Reply Khaïra November 4, 2010 at 4:59 pm

    et indéniablement : un de tes plus beaux portraits (bon ok, ceux d’IAM reste en première place dans mon coeur!!)

  • Reply The ManagUer November 4, 2010 at 5:10 pm

    Mais quel talent !

  • Reply James Bort November 4, 2010 at 5:29 pm

    DandyMaxim – Le premier qui trouve son nom gagne toute ma considération 😉

    Khaïra – Deux blancs m’inspirent, celui de Malevitch et celui des portraits d’Avedon. Je n’ai pas pris IAM en photo, mais NTM, non ? Merci beaucoup !

    The ManagUer – Merci beaucoup Gilles !

  • Reply Pierre-Jean November 4, 2010 at 5:35 pm

    La perfection de l’imperfection. Très belle photo. @+++

  • Reply Mr Ash November 4, 2010 at 7:22 pm

    Ce buste est un hymne à l’apostrophe. Dans la posture et le contraste, une agression de la beauté envers ses spectateurs. Un sourcil élevé, un non-sourire marqué, l’éclat de deux yeux appuyé ; il nous en faut peu pour nous décontenancer.

  • Reply Mymy November 4, 2010 at 8:11 pm

    Elle est belle. What else ? :-)

    C’est intéressant de te lire, surtout pour cette partie d’émotions du photographe, qui n’est pas juste là pour capturer un moment. Il y a toujours un partage, un échange, quelque chose qui s’est passé avant et après la photo.

    Au plaisir de te revoir bientôt pour disserter de tout cela !

  • Reply Khaïra November 5, 2010 at 10:53 am

    Oui,oui, c’était NTM, et j’avais particulièrement aimé celui de Kool Shen ; mais j’attends toujours ceux d’IAM !!

  • Reply Géraldine November 5, 2010 at 11:08 am

    Encore un magnifique portrait !
    Ce simple sourcil légèrement levé suffit à poser la distance… c’est très subtil.

  • Reply James Bort November 5, 2010 at 11:25 am

    Pierre-Jean – J’ai quand même eu un peu de mal à trouver une imperfection chez elle :)

    Mr Ash – Très joli et juste texte, merci beaucoup ! J’aime beaucoup l’expression “non-sourire marqué”.

    Mymy – C’est ce que j’aime dans la peinture et la photo, l’avant et l’après, le hors-champ aussi. Tout ce qui est hors de la photo et qui lui donne son intérêt.

    Khaïra – Je vais m’y atteler ! J’étais hier soir avec Oxmo Puccino, une très belle rencontre.

    Géraldine – C’est l’Effet papillon. “le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas.” :) Merci Géraldine.

  • Reply Cristin November 5, 2010 at 5:16 pm

    For some reason, this image is “uncomfortable”. The intense white light, the big, wide, frontal eyes, seems to intensify that feeling – no shade to hide from an inquisitive, calm and angry expression at the same time, demanding an answer, whatever the question may be.
    Could beauty turn to beast? She is the sphinx!

    To one question, there can be no doubt, your work is never numb!

  • Reply CelineB / Le luxe d'être soi November 5, 2010 at 5:29 pm

    Chaque passage sur votre blog est un grand moment de beauté et d’émotion.
    Une parenthèse suspendue dans le temps. MERCI !

    Céline
    http://www.leluxedetresoi.com

  • Reply faraway November 6, 2010 at 1:05 am

    Superbe.

    Si j’avais la chance d’être prise en photo comme elle ..

  • Reply Cristin November 6, 2010 at 5:49 pm

    For some time (days), I’ve had this phrase in the back of my mind “The return to yourself” (from this old song), this clean image and your latter posts have enforced it.
    The questioning and search continues, evolves, balancing between darkness and brightness, between essential and overdone, between construction and deconstruction…
    First there was the word, only after came the light. Or could it be the opposite?

  • Reply laurence November 7, 2010 at 3:17 pm

    Un coté blanc porcelaine et yeux vivants… Hoffmann n’est pas loin…

  • Reply Fleur-de-Lis November 7, 2010 at 4:55 pm

    Really intense! Congratulations*

  • Reply James Bort November 8, 2010 at 1:36 am

    Cristin – It’s a polymorphous face or just a mirror in which ours weirdest dreams are refelected.
    And if there is no light, you can’t read any word :)

    CelineB / Le luxe d’être soi – Un grand merci pour tes mots si gentils !

    faraway – Merci et qui sait ? Peut-être un jour ! :)

    laurence – Merci beaucoup pour le compliment.

    Fleur-de-Lis – Thank you ! It’s a pleasure to read you again.

  • Leave a Reply