James Bort | Photographer & Filmmaker header image 1

Archive for juillet, 2008

Sur les quais (On the Waterfront)

juillet 31st, 2008 | Category: Men

homme sur le quai


Tous les quais de gares ne me font pas penser aux films d’Elia Kazan, mais aujourd’hui, en attendant le train, je m’y suis cru un peu. Ce garçon pris en photo, miroir inversé d’un Marlon Brando fantasmé, a fait dérouler devant mes yeux, la bobine usée du film, comme projetée dans un vieux ciné-club du Quartier Latin. Seul dans la salle qui sent l’humidité, je m’assoie dans un des trente sièges qui n’attendent que moi et personne d’autre. La lumière s’éteint, j’ouvre les yeux et c’est parti.

5 coms

Le style en mouvement

juillet 30th, 2008 | Category: Women

femme en mouvement


Figer la beauté et le style en mouvement, au dela de toute pose, de tout artifice. Le corps le plus beau est celui qui ne se regarde pas, les beautés les plus incroyables sont celles qui s’ignorent. Quoi de plus touchant qu’une femme qui n’a pas encore pris conscience de la puissance de sa beauté ?

5 coms

Stairway to Heaven

juillet 29th, 2008 | Category: Women

flower power


c\'est l\'été


couple



Assis à la terrasse d’un petit restaurant faisant face à la Rue du calvaire, à Montmartre, j’ai contemplé pendant des heures les gens qui descendaient ce fameux escalier.

6 coms

Un dimanche matin à Montmartre

juillet 28th, 2008 | Category: Women

égérie de Montmartre


Je prenais un café dimanche matin, rue Gabrielle à Montmartre. Comme à mon habitude, je regardais les gens passer, je prenais le soleil et des photos. On passe parfois des jours à prendre des centaines de photos sans jamais être satisfait et généralement, moins je suis satisfait et plus je prends de photo. Il y a des jours par contre, un dimanche matin à Montmartre par exemple, vous allumez votre appareil pour la première fois de la journée, vous voyez quelque chose qui vous plait, une jeune fille d’une élégance rare, et vous savez déjà que cette image sera la bonne. Clic ! Vous souriez, refermez votre appareil et buvez une gorgée de café. La journée commence bien.

5 coms

Clin d’oeil aux Parisiennes de Kiraz

juillet 25th, 2008 | Category: Women

cafe convention


parisienne


Kiraz ! Vous voyez de qui je parle ? L’illustrateur qui vous dessine, vous mesdemoiselles, plus vraies que nature. Les Parisiennes de Kiraz se sont donc données rendez-vous au musée Carnavalet pour la toute première rétrospective de cet illustrateur. Cela dure jusqu’au 21 septembre.

7 coms

Ma rue en couleurs

juillet 25th, 2008 | Category: Divers

cheveux orange


(Photo prise samedi, rue du Roi de Sicile, Paris)

4 coms

Le silence est un bruit comme un autre

juillet 24th, 2008 | Category: Divers

fille boulevard saint germain


Depuis quelques jours, Paris prend des airs de petit village silencieux. Les soldes finissent dans dix jours, les parisiens ont quitté la capitale pour rejoindre les plages ensoleillées, les vertes campagnes ou les pays exotiques. Paris se vide, doucement, tranquillement, au rythme des vibrations du métro. Les jupes se raccourcissent, les terrasses se remplissent et on est un peu plus détendu que d’habitude. On regarde un peu moins la télévision, on délaisse son ordinateur et on se dit que Facebook survivra sans nous. Paris l’été, c’est un peu comme une femme épanouie, elle ne demande rien, juste qu’on écoute son silence.


(photo prise Boulevard Saint-Germain, Paris)

3 coms

Les femmes et leurs magazines

juillet 23rd, 2008 | Category: Divers

presse rue du bac


J’ai découvert il y a déjà quelques temps, une nouvelle addiction que je ne soupçonnais pas chez les femmes. Plus que la nourriture, plus encore que les fringues ou même que leurs mecs, certaines femmes étaient addict à leurs magazines féminins. « Le lundi matin, c’est ELLE« , combien de fois ai-je entendu cette phrase ? Preuve à l’appui, il y a quelques temps, j’ai hébergé une amie chez moi pendant une quinzaine de jours. Je vous épargne évidement les 2 à 3 tonnes de vêtements qui gisaient sur le parquet, les produits de beautés envahissants la salle de bain et les collier venant décorer, telles des guirlandes de Noël, les lampes de mon appartement. Bien sûr je ne parlerai pas des paquets de gâteaux, des boîtes de thé aux noms étranges, le remplissage du frigo avec des fruits et autres légumes, chose que mon frigo n’avait jamais vu auparavant. Un matin donc, en m’approchant de la table basse, je me suis mis à compter la pile de magazines qui s’était bâtie pendant ces 2 semaines. Il y en avait des petits comme Glamour ou Biba, des moyens et des grands comme Elle, mais ils avaient tous un point commun, une femme plus ou moins vêtue en couverture. J’en ai dénombré 11. 11 tomes de littérature consacrée à LA femme sous toutes ses coutures. Et pas question de les jeter à la poubelle ! Le magazine se garde telle une relique, il s’accumule sur le temple de la moditude consacrée. Enfin, je prends ça avec philosophie, j’ai fait le deuil de ma table basse et je me suis plongé dans mon GQ.


(photo prise samedi, rue du Bac, Paris)

4 coms

Breakfast in America !

juillet 22nd, 2008 | Category: Divers

breakfast in america


breakfast in america


breakfast in america


Il ne s’agit pas ici de parler grande gastronomie ou encore de bons plans gentleman pour un premier rencart avec monsieur ou madame. D’une manière générale, je ne suis pas spécialement friand de la gastronomie américaine… et pour moi les étoiles s’arrêtent à celles d’Hollywood Boulevard. Mais ce samedi après midi, non loin du métro saint Paul, j’ai mangé le meilleur burger de ma vie, et oui, c’est aussi simple que ça. Breakfast in America 4, rue Malher, Métro Saint Paul.

7 coms

Mon sac

juillet 21st, 2008 | Category: Divers

sac spalding bros


Conseillé par une grande professionnelle de la mode que je ne citerai pas, je me suis rendu chez SpaldinBros au 21, rue du Bourg Tibourg et j’ai, ma foi, été très satisfait. J’ai remarqué que la plupart des hommes sont encore réticents à l’idée de porter un « sac à main », mais bon, le style porte monnaie dans la poche arrière, portable dans la poche avant, appareil photo sur l’épaule, livres sous le bras, carte de crédit dans la chaussette et boitier de lunettes de soleil glissé entre les dents, ne me convient pas trop. J’ai donc opté pour le sac.

6 coms

Divas trash chez Noir Kennedy

juillet 21st, 2008 | Category: Women

divas trash


divas trash


dandy trash


J’ai rencontré ces deux jeunes demoiselles et ce monsieur aux allures de dandy trash, rue du Roi de Sicile dans le 4ème. Ils sortaient du magasin Noir Kennedy, lieu complètement barré et intemporel. Je vous conseille d’ailleurs d’y faire un tour rien que pour voir la décoration. Sinon, on peut y dénicher du vintage destroy pour Dandy Trash. Les vendeurs on l’air de sortir d’un film de Tim Burton, mais ils sont gentils quand même, l’extasie semble ne pas trop les empêcher d’articuler, ils pourront donc vous renseigner à souhait.

4 coms

Cache-cache

juillet 20th, 2008 | Category: Divers

Cache-cache


Je faisais le marché ce matin avant d’aller pique-niquer dans un parc quand je l’ai croisé. Ses cheveux roux ébouriffés m’ont fait sourire, j’ai voulu le prendre en photo, il prit peur et se cacha derrière sa mère. C’est avant tout pour ces instants privilégiés que je fais de la photographie.

4 coms

Glace à la fraise « My Berry »

juillet 20th, 2008 | Category: Divers

Glace à la fraise


J’ai gouté pour la première fois les glaces de My Berry, 25 rue Vieille du Temple et j’ai littéralement succombé. Un conseil, la glace au yaourt accompagnée de fraises. Juste après je suis allé acheter un sac chez Spalding&Bros, j’ai craqué et j’adore ça.

2 coms

Brocante à Savigny / Hammam à Clichy

juillet 19th, 2008 | Category: Divers

hammam


C’est puéril, j’admets, mais un peu d’humour en ce samedi matin bien gris ne fait pas de mal.

4 coms

Madeleine de Proust

juillet 18th, 2008 | Category: Divers

enfant



Je conçois que cette photographie sente bon le bucolisme bon marché et la France de papa, voire que l’on frôle l’image d’Épinal. Mais cela ne m’empêchera pas d’aimer cette photo, ce regard interrogateur et cette bouche, pleine des gâteaux de notre enfance. J’ai pris cette photo le week-end dernier sur un marché en Bourgogne. Je me suis arrêté devant cet enfant et je l’ai regardé, longtemps, comme je regarde les films Super8 de mon enfance, projetés sur un drap blanc. Lorsque le regard mélancolique d’un adulte vient se poser sur les instant perdus de l’enfance, il en ressort parfois une sentiment de tristesse honteuse. Victor Hugo dit que la mélancolie, c’est le bonheur d’être triste. Je ne suis pas vraiment d’accord avec lui, car pour ma part la mélancolie, c’est la tristesse de savoir qu’on ne sera plus heureux.

3 coms

Portrait en clair-obscur

juillet 16th, 2008 | Category: Divers

Lambert Wilson


J’ai fait ce portrait de Lambert Wilson il y a quelques années. Sans fard ni strass, ce visage révèle l’humanité intense de ce personnage. A l’instar de sa voix, son visage est calme, posé et pénétrant. Le talent se révèle dans le mouvement quand il se met à danser et chanter en finissant dans un éclat de rire émouvant. Ce n’est pas mon genre de faire des compliments à tout va, mais quand je suis séduit, je l’admets.

2 coms

Les voyages en train

juillet 13th, 2008 | Category: Divers

les voyages en train


voyages en train


voyages en train


Quitter Paris n’est pas la tromper, mais juste s’en éloigner un peu pour revenir en… meilleure santé. Non pas que je brule la vie par les deux bouts à Paris (sic), mais l’air de la campagne me semble parfois nécessaire. Pendant quelques heures, le train devient alors le sas de décompression entre Paris et mon village natale. On y fait le bilan des mois passés, on y trace les lignes de notre avenir et on sourit en pensant aux quelques jours de repos qui nous attendent. Pris dans un rapide mouvement statique, je repense à une peinture de Edward Hopper que j’aime beaucoup, Chair Car. Finalement, voyager n’est qu’accentuer sa propre solitude.

3 coms

Pause sur un chantier à Paris

juillet 11th, 2008 | Category: Men

Pause sur un chantier


Depuis quelques jours, je les entends travailler à côté de mon bureau. Ils vont et viennent, détruisant et construisant. Le chantier s’anime à certaines heures de la journée. En rentrant de déjeuner, je les ai trouvés là, dans la cour, debout en cercle, calmes et sereins.

7 coms

Douleur contenue

juillet 10th, 2008 | Category: Divers

Jeux d’enfants

juillet 10th, 2008 | Category: Divers

portrait_enfant


Il est parfois bon de mener son regard en bateau, de se laisser bercer et troubler sans lutter. Qu’importe que cette image soit réelle ou non, qu’importe que cet enfant existe vraiment, pourvu qu’il y ait un regard pour s’en émerveiller.

3 coms

La vie à parfois des airs de cinéma

juillet 10th, 2008 | Category: Women

james bort nizzagirl


Parfois on prend une photo sans savoir pourquoi. L’appareil traînait là ou il n’est jamais posé. Un rayon de lumière inhabituel et c’est toute une atmosphère qui se crée. Une expression sur un visage mélancolique et la vie prend des allures de cinéma. La bande son se contente de voitures qui passent dans la rue et de silences qui attendent. Il n’y a pas de scénario pour cette scène, mais seulement un instant suspendu dans le temps.

3 coms

Une ombre lumineuse

juillet 08th, 2008 | Category: Women

James Bort


James Bort


C’était un samedi matin, il était très tôt, je prenais un café rue de Sèvres et regardais Paris se lever. Je la vis sortir de nulle part, sans lieu ni époque. Elle avait l’élégance des femmes qu’on ne rencontre jamais, sa peau, blanche comme un linceul illuminait la rue. Je n’eus pas le temps de prendre son portrait en photo tant elle marchait vite. Quel est son nom, son âge ou encore le timbre de sa voix ? Je ne le serai jamais et c’est peut-être mieux ainsi. Il ne me reste que l’image d’une silhouette survolant Paris.

9 coms

Solidays in black & white

juillet 05th, 2008 | Category: Divers

Solidays in colors

juillet 05th, 2008 | Category: Divers

Le brunch des dimanches matins ensoleillés

juillet 03rd, 2008 | Category: Divers

Il m’arrive souvent de me lever le dimanche matin avec l’envie de prolonger mes rêves de la nuit. Le brunch du dimanche matin devient alors un moment privilégié dans la vie du parisien que je suis. Je m’assieds au soleil, avec des amis, à la terrasse du Pause Café près de Bastille, contemple mes contemporains, commande un menu brunch et me laisse aller à ne rien faire. Mon appareil à la main, je crée des histoires au gré des gens qui vont et viennent. Les histoires se font et se défont au rythme du passage des serveurs. Ce lieu est un microcosme d’une certaine classe de la société parisienne où personne ne semble dénoter. Pas de touristes, pas de vieux, pas de jeune, seulement des trentenaires qui profitent d’un dimanche matin ensoleillé.

parisen


brunch


brunch


reveuse


mister


brunch

6 coms