Silences sur velours

January 15, 2009

Japonaise



Il y a des postures que l’on oublie pas, plus encore que des visages beaux ou laids. Il y a des soupirs qui se figent à jamais et dont la force du temps qui passe n’a aucun effet. Construire le hasard d’une rencontre, donner forme à l’inattendu par l’image, à force de regards et d’attention. Ne surtout rien figer pour que la photo devienne le prolongement d’un instant. L’appareil photographique devient parfois plus qu’un simple objet mécanique ou électronique, il semble se transformer en une fenêtre au travers de laquelle on serait poussé à apercevoir d’autres choses.
Comment photographier le silence, par exemple ? Je me pose souvent cette question sans jamais pouvoir vraiment y répondre. Le silence n’est pas une absence mais une présence fragile. Rien ne me fascine plus que le silence, car il force à regarder et amène à contempler, lorsque l’on contemple le monde et ses contemporains alors on peut penser sans mot et sans idée, on ressent et on comprend. Il est bon de se taire et de contempler ce qui fait notre monde. Sur ces quelques mots, je vous laisse…

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Pierre-Jean January 15, 2009 at 1:12 pm

    Et là tu n’en n’es pas loin du tout, très belle photo avec cette ambiance colorée des peintres flammands. @ +++

  • Reply christian January 15, 2009 at 6:58 pm

    bonsoir
    bon cliché. Tu as le déclic élégant
    bonne soirée

  • Reply jean-pierre January 15, 2009 at 8:50 pm

    L’émerveillement est le premier pas vers le respect.

  • Reply jean-pierre January 15, 2009 at 8:57 pm

    Le silence n’a que faire des images mais en baissant les yeux,on peut voir parfois son reflet.

  • Reply louliedeparis January 15, 2009 at 9:26 pm

    Très belle photo…Ambiance feutrée…

  • Reply David Yardt January 16, 2009 at 12:20 am

    Je pense qu’avec cette photo, tu as capté ce silence assourdissant d’une fin de soirée, quand le salon s’est vidé des convives par exemple.

  • Reply James Bort January 16, 2009 at 4:54 pm

    jean-pierre – C’est très juste et je sais de toute manière que l’on partage le même regard sur le monde.

    louliedeparis – Merci beaucoup Loulie et à très bientôt.

    David Yardt – On est vraiment pas loin de ce que tu décris, je dirais même que tu as touché cet instant.

  • Reply Alline January 17, 2009 at 6:44 pm

    Quand le temps suspend son cours au bord d’un silence… et qu’un soupir éternel vous conte ses secrets…

  • Reply freDeric January 19, 2009 at 10:55 pm

    jolie redondance ( pour moi ) avec ton post du 5 janvier…élégance d’un tableau, presque pictural…

  • Reply James Bort January 20, 2009 at 11:08 am

    Alline – Des mots comme des courbes sensuelles qui accompagnent ce paisible visage. Merci Alline.

    freDeric – En effet, la photo est prise dans le même lieu, qui développe l’imaginaire et enveloppe les modèles d’un doux parfum.

  • Reply SL February 5, 2009 at 7:51 pm

    …Et pourtant dans ce silence il me semble distinguer les pensées de cette jeune fille songeuse…C’est là toute la grâce de ces photos: une immobilité vivante.

  • Reply noor October 14, 2009 at 11:33 pm

    j’aime ce tableau (ou devrais-je dire photo)
    A quoi pensez-vous ? – A l’impossibilité de ne pas penser.
    [Mehdi Belhaj Kacem]

  • Leave a Reply