La Fratrie

March 6, 2009

la fratrie, art contemporain


la fratrie, art contemporain



Encore une drôle de rencontre de deux frères artistes, La Fratrie, qui créent comme deux miroirs se faisant face, se reflètent à l’infini. Miroirs inversés et déformants, ils fusionnent et font corps avec leur œuvre. L’artiste devient bicéphale et la partition se joue à quatre mains comme une symphonie de Bach. Semblable dans la différence, chacun d’eux exprime son unicité tout en mimant l’autre. Une belle rencontre au Slow loft, sous le signe de la création.


Vous pouvez découvrir une de leur création ainsi que le texte de Lætitia Chauvin, dans la suite.



“Pour leur première exposition monographique, les deux frères qui composent le duo La Fratrie ont choisi un titre polysémique : «Who Will Cast the First Stone ?». Empruntée à la bible, la question «Qui (me) jettera la première pierre» est une allusion angoissée à la réception critique d’une œuvre exposée pour la première fois au public. Le titre renvoie aussi au motif même


Les pièces, des imitations de pierres ou de rochers, que La Fratrie jette littéralement à la vue du public.

la fratrie, art contemporain



Chaque pièce est un monde en lui-même : plaque terrestre, végétaux, constructions. Ramenés à la dimension de maquettes, ces objets sont fascinants de précision et d’évocation. Leurs dimensions suggèrent les jeux de l’enfance de modèles réduits et le cristallin de l’œil adulte doit se contracter pour s’adapter au rapport d’échelle.


Fidèles à l’interpénétration de la culture populaire et savante pour produire des formes nouvelles, les sources d’inspiration sont multiples, mêlant avec aisance histoire de l’art et de la télévision, enjeux environnementaux et drogue. La Fratrie dit s’intéresser à l’homme et au monde, et par extension à la pollution, qu’elle soit environnementale ou simplement mentale.


Ainsi Temptation Island est la parodie d’un divertissement télé moralement douteux, où les cocotiers voisinent avec une guillotine et une chaise électrique. Comme souvent chez La Fratrie, le titre joue sur une ambivalence sémantique, ici la tentation du suicide chez l’homme moderne seul face à l’exercice de son libre arbitre.

la fratrie, art contemporain



Spiral Junkie est un détournement de l’œuvre de land art de Robert Smithson, Spiral Jetty, dont la spirale de cailloux a été remplacée par une ligne de cocaïne.


Pour The Fall of a Man, Lucas Cranach et son tableau homonyme sont convoqués pour une réinterprétation en trois dimensions. La pomme d’Eve devient la terre elle-même, croquée de tous les côtés, et la chute s’entend comme l’échec d’une industrialisation à outrance.


Les pièces de La Fratrie fonctionnent comme un métalangage pour décrire les enjeux du monde contemporain. Sans vouloir se poser en donneurs de leçons, les deux frères sculptent de petits mondes allégoriques, comme des parties qui vaudraient pour le tout.


Plaçant l’homme au cœur de son travail, La Fratrie s’empare de la tradition du paysage anthropomorphe pour The Woodsman et Time March on : des visages se lisent dans la pierre, rappelant le lien intrinsèque entre l’homme et la nature. Pour paraphraser Michel Foucault : « Le corps de l’homme est toujours la moitié possible d’un atlas universel» (Les Mots et les Choses, Gallimard, 1966).


Qui osera jeter la première pierre à La Fratrie? Gare, les deux frères ont déjà jeté leur pavé dans la mare.”

Lætitia Chauvin

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Mymy March 6, 2009 at 11:41 am

    hey ils sont fun les 2!

  • Reply SL March 6, 2009 at 12:10 pm

    C’est beau cette complicité jusque dans l’apparence! On sent que ça leur est naturel, et c’est ce qui fait leur charme :)

  • Reply very March 6, 2009 at 1:26 pm

    J’ai pu échanger avec ces deux créatifs au loft Cube (c’est la qu’a été pris la photo d’ailleurs), et bien sur, voir leurs oeuvres en vrai, tourner autour, et déceler les milliers de détails que les photos ne retranscrivent pas.

    J’adore leur démarche tout autant que leur état d’esprit, loin du parisianisme branchouille, ça fait du bien.

    Et en plus, ils ont du style !

    Des artistes à suivre, et une belle rencontre.

  • Reply Ginie March 6, 2009 at 8:50 pm

    je suis toujours admirative de ce genre de mélange audacieux et parfois risqué !

  • Reply Prêt-à-Porter P March 6, 2009 at 10:46 pm

    the dreads were a completely unexpected twist! either way they compliment each other well. i like how they are wearing black with a very bright color. and the red laces are a nice touch

  • Reply louison March 8, 2009 at 6:35 pm

    je les trouve super. Vraiment

  • Reply fashionstyle March 12, 2009 at 1:30 pm

    Une certaine audace, mais parfaitement maîtrisée !!

  • Reply Seb March 16, 2009 at 2:57 pm

    quand j’ai vu la photo. je me suis demandé pourquoi Yoan Diniz était aussi classe. En fait je me suis planté. J’ai vraiment cru que c’était ce sportif champion du 50 Km marche !!!

  • Reply Hadrien July 11, 2009 at 11:22 pm

    Ces deux artistes font un travail extraordinaire ! Et cerise sur le gâteau ils ont trop la classe !..

  • Reply Romy la belle vie February 15, 2012 at 8:09 pm

    Incroyable, vu de mes yeux vus, à M&O, incroyable!!
    D’une apesanteur poétique de dingue…
    Bravo, bravo et bravo!

  • Leave a Reply to Seb Cancel Reply