Sasha

November 23, 2010

Sasha Pivovarova, james bort, portrait, Giambattista Valli

Sasha Pivovarova

Il a été tout dit, tout écrit, tout peint, tout photographié, tout filmé et même tout composé, sur la beauté des femmes. Alors que faire ? Cela fait va faire 30 minutes que j’ai écrit cette phrase et depuis je bloque devant mon écran, ne trouvant aucune réponse. Que faire à part continuer, en sachant que l’on posera toujours les pieds dans les traces de quelqu’un qui nous a précédé. L’amnésie est parfois plus productive que le doute, car elle nous fait oublier la vanité et la fatuité de notre quête.
Mais à tant désirer on oublie d’aimer.
La robe est de Giambattista Valli. Faites un tour sur le site, rien que pour être accueilli par Chet Baker.

You Might Also Like

No Comments

  • Reply Salome November 23, 2010 at 9:05 am

    Photo sublime :)
    http://deshistoiresdepieds.blogspot.com/

  • Reply Antoine November 23, 2010 at 11:49 am

    Cette insatiable quête de Beauté peut vraiment donner le Vertige, tant ses virtualités semblent infinies, MAIS quitte à sombrer dans le cliché je dirais que chaque composition photographique peut aussi sonner comme un l’instantané d’une Grâce par essence fugitive (ps: pour ne pas parler du fameux “instant décisif” cher à Cartier-Bresson), fruit d’une exceptionnelle alchimie que l’artiste a pour vertu d’immortaliser . . .

    à Bientôt, Antoine

  • Reply Tweets that mention James Bort » Sasha -- Topsy.com November 23, 2010 at 12:01 pm

    […] This post was mentioned on Twitter by James Bort, Lilly. Lilly said: " On posera toujours les pieds dans les traces de quelqu’un qui nous a précédé " @JamesBort http://oua.be/1bi […]

  • Reply James Bort November 23, 2010 at 12:06 pm

    Salome – Merci !

    Antoine – Cartier Bresson est un bon exemple, que je suivrai quand j’aurai atteint une certaine maturité. Quand j’aurai compris que le sens a plus d’importance que la beauté et que la beauté ne se retrouve pas uniquement sur le visage d’une belle femme.
    Merci pour ton regard et tes mots.

  • Reply Amylee November 23, 2010 at 12:18 pm

    Un petit côté Avedon ou je me trompe?
    Enfin, moi je trouve un petit peu.
    J’adore ce photographe et j’adore ton travail, ça tombe bien le 2 en 1 !

  • Reply James Bort November 23, 2010 at 12:29 pm

    Amylee – Comme je dis dans le texte “Que faire à part continuer, en sachant que l’on posera toujours les pieds dans les traces de quelqu’un qui nous a précédé.” Je pose évidement mes pieds dans les traces trop grandes d’Avedon. C’est un de mes maitres qui m’accompagne chaque jour.

  • Reply adelina November 23, 2010 at 12:34 pm

    Quande j’ai le titre du billet “Sasha” j’ai tout de suite pensé “Pivovarova”. Cette femme est plus que belle. Elle a une “gueule” elle fascine et fait presque peur. Belle photo.

  • Reply Amylee November 23, 2010 at 1:00 pm

    C’est vrai, et on me dit souvent que mon travail a une petite touche de Klimt. Je ne peux pas le cacher… ce type là, j’adore troooop son travail !
    Picasso disait un truc de ce genre et je me le répète souvent “Se copier soi-même est bien plus dangereux que de s’inspirer des autres… A force, on en devient stérile”.

  • Reply Cristin November 23, 2010 at 2:27 pm

    You’re absolutely right, but, to follow the footsteps of the Masters is always a god principle! Forces you to go further and, since we all are unique, each footstep is never quite the same, that would be impossible!
    To hear this lazy, sad, soft version of “sweet Valentine”, together with the always amazing clothes of Valli, is an example of that – a familiar scent, sound, image, but still unique…
    Thanks for sharing your thoughts!

  • Reply Pierre-Jean November 23, 2010 at 2:53 pm

    J’avais envie de te dire quel bel oiseau.

    Je viens de lire tes réponses aux commentaires, je ne suis pas sûr que le sens ait plus d’importance que la beauté… et à la beauté je préfère l’émotion, c’est l’émotion qui prime. Cette fashion week aura été vraiment riche en images. @ très vite.

  • Reply SL November 23, 2010 at 7:09 pm

    James, nous parlions de ton blog aujourd’hui avec Céline Boura (leluxedetresoi.com) et nous nous disions toutes deux que ce qui nous touchait dans ton travail c’est justement qu’il est au delà d’une quête futile de beauté plastique et d’apparence fugitive.
    Tu offres un regard rafraîchissant et poétique sur un monde parfois surfait. Tu sais y déceler l’étincelle émouvante qui le rend humain, tout en lui conservant une magie esthétisante à souhait.
    Et quand tu passes de l’autre côté du miroir c’est pour célebrer l’oeuvre de ceux qui travaillent dans l’ombre, là aussi tu le fais avec un grand respect, et beaucoup d’élégance.

    Il est bon d’apprendre des maîtres et de demeurer humble…cela n’empêche pas de reconnaître ce qui est..A savoir: James tu es unique, tu as un style tout de subtilité et de délicatesse. Et c’est un bonheur de te suivre :)

  • Reply Jean-pierre November 23, 2010 at 9:00 pm

    Je devine,à travers un murmure,
    Le contour subtil des voix anciennes
    Et dans les lueurs musiciennes,
    Amour pâle, une aurore future!

    Et mon âme et mon coeur en délires,
    Ne sont plus qu’une espèce d’oeil double…

    Verlaine.

  • Reply FduM November 23, 2010 at 11:10 pm

    La photo parle d’elle même. Je suis de plus en plus fan des photos en noir et blanc qui permettent de faire ressortir des sentiments et des émotions différentes des photos couleurs.

  • Reply Maryophoto November 24, 2010 at 12:50 pm

    Toujours aussi fan mais tu es déjà au-delà de la beauté car tu montres tout simplement où est la beauté. elle n’est pas forcément visible au premier abord, elle n’est pas forcément une évidence. mais à travers ton regard, on peut voir simplement où elle se cache :)
    Bonne journée James et à bientôt

  • Reply James Bort November 24, 2010 at 12:57 pm

    adelina – C’est vrai qu’elle est fascinante, son attitude effacée et mutine ne laisse pas indiffèrent.

    Amylee – J’aime beaucoup cette phrase et je m’en souviendrai.

    Cristin – Masters are bright lines where I walk in the dark night. Thank you Cristin

    Pierre-Jean – Du sens né la beauté. Mais probablement ne fonctionnent-il que de paire.

    SL – Je ne mérites absolument pas tous ces compliments, mais il n’empêche qu’ils me touchent beaucoup. Mille fois merci !!

    Jean-pierre – J’aime beaucoup l’idée d”œil double”. L’un fenêtre, l’autre miroir.

    FduM – Le noir et blanc me fascine, mais je rêve d’être si doué que la couleur ne me ferait plus peur.

    Maryophoto – Dans le cas de Sasha, j’ai assez peu peiné à trouver la beauté :) Merci beaucoup Mary !

  • Reply laurence November 24, 2010 at 10:29 pm

    La main droite ressemblait à un sceptre… Sur qui allait il s’abattre… le sceptre de la reine des steppes…

  • Reply laure K November 28, 2010 at 1:07 am

    “Tout a été fait, sauf par moi”…disait je ne sais plus quelle cinéaste, peut être Hitchkock. So…

  • Reply Ludo November 30, 2010 at 8:51 pm

    James, il est toujours autant agréable, attachant que de parcourir votre blog et d’y découvrir outre de magnifiques photos, d’excellents petits billets sur ce qui vous émeut.
    Vraiment tip top !!

  • Leave a Reply